France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

L’emploi à l’heure d’Ariane-6

L’arrêt d’Ariane-5 et le début d’Ariane-6 marquent un tournant pour l’avenir spatial européen qui fait face à une concurrence rude. Au Centre spatial guyanais, ce contexte est synonyme de réductions de coûts. Alors qu’Arianespace renégocie ses contrats industriels, les inquiétudes autour de l’emploi sont nombreuses.

Le calendrier est clair mais la question de l’emploi incertaine. Le Centre spatial guyanais renégocie une vingtaine des contrats principaux d’Arianespace qui arrivent à échéance au 31 décembre. Les consultations de gré à gré entamées l’année dernière dans le contexte de la transition d’Ariane-5 à Ariane-6 sont synonymes de bouleversement du paysage des industriels de la base. Pour faire face à la concurrence sur le marché des lanceurs, l’entreprise doit réduire les coûts et demande aux...

France-Guyane 710 mots - 08.06.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres