France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

L’électricité hydraulique à sec

L’électricité hydraulique à sec

Le niveau de l’eau du barrage de Petit-Saut est anormalement bas et pour faire face au déficit de pluie, EDF doit s’appuyer sur des installations thermiques. Une solution provisoire, nocive pour l’environnement, qui ne suffira pas si la pluie tarde.

Avec la sécheresse record de ces derniers mois, les moyens de production électrique hydraulique pointent leurs limites. La centrale de la Mana est à l’arrêt depuis le début de la semaine et le barrage de Petit-Saut, qui produit en temps normal pour la même période plus de 40 % de l’électricité de Guyane, en produit à peine 10 %. Restent les panneaux solaires et les installations thermiques telles que la centrale de Dégrad-des-Cannes, les turbines à combustion de Kourou et du site Margot, à...

France-Guyane 895 mots - 05.04.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres