L'aéroport joue la fluidité

L'aéroport joue la fluidité

.« Vous voyez la file, là, eh bien nous n'avons pas eu ça » . Elisabeth et sa fille, Aurélie, 18 ans, sont arrivées à l'aéroport Félix-Éboué, à Matoury, à 14h. Elles se félicitent de ne pas avoir fait face à la file d'attente qui s'allonge sans cesse devant elles. Leurs bagages ont pu être enregistrées en un minimum de temps. Leur vol pour Paris décolle à 17 h 25. « J'avais entendu à la radio qu'il valait mieux arriver quatre heures avant son départ » , précise la mère. En attendant que...

France-Guyane 451 mots - 29.08.2018
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir