• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
TRANSPORT

Interdiction du transport des véhicules électriques par CMA CGM

Gaëtan Tringham (g.tringham@agmedias.fr) Samedi 23 Juillet 2022 - 13h09
Interdiction du transport des véhicules électriques par CMA CGM
De nombreux navires ont subi des incidents ces dernières années. Les véhicules électriques sont suspectés de favoriser ces événements. - DR

 CMA CGM, le leader mondial du transport maritime, a annoncé l’interdiction de charger et de transporter des véhicules électriques et hybrides à bord de ses navires. Cette décision fait suite à un grand nombre d’incidents ayant entrainé des incendies dans des cargos. Elle remet en question la possibilité d’une transition vers l’automobile électrique dans la Guyane et autres territoires isolés. 

MAJ 26/07/2022 : Après un mois d'arret, la CMA CGM a finalement décidé de reprendre le transport de véhicules électrique à partir du 1er aout. Des conditions de sécurité plus élevées seront demandées.
 
C’est le département Sécurité et Environnement du géant du transport maritime qui a officialisé la décision. Celle-ci a été prise à la suite de nombreux incidents « ayant entrainé la perte totale de navires RORO et véhicules », annonce la direction de CMA-CGM dans une note que nous avons pu consulter.

Or, selon une étude publiée en mai dernier par Allianz, le risque d’incendie augmente avec le nombre de véhicules électriques à bord. « Les incendies à bord des grands navires demeurent le principal problème pour l'industrie du transport maritime », déclare notamment le capitaine Rahul Khanna, expert maritime chez AGCS, la branche industrielle de l'assureur, cité dans l'étude. Rien qu’en 2021, 54 pertes totales de navires avaient été enregistrées dans le monde. 65 avaient été relevées l’année précédente.

Exemple frappant survenu cette année : celui du naufrage du Felicity Ace, le 16 février dernier. Le cargo panaméen appartenant à la compagnie Mitsui O.S.K. Lines coulait ainsi avec plus de 4000 voitures thermiques de la marque Volkswagen à son bord. Une perte estimée entre 400 et 500 millions de dollars. 

Cet incendie de grande ampleur a remis sur la table les risques liés aux batteries lithium-ion, et la capacité des systèmes à bord de lutter contre de tels incendies.

Les scooters, motos et trottinettes électriques pas concernés
L’accumulation de ces événements est devenue trop importante pour CMA CGM qui a désormais décidé de cette interdiction mondiale sur ses navires pour une durée illimitée. Contactée, la direction locale du transporteur précise « cette interdiction concerne seulement les véhicules purement électriques et les hybrides rechargeables. Les véhicules type scooter, moto, trottinette, etc. restent autorisés au transport. »

Dans des territoires comme la Guyane où CMA CGM domine largement le marché du transport maritime, cette interdiction remet en question le développement vers l’automobile électrique. Une ironie à l’heure où l’électrification du parc automobile est un objectif affirmé du gouvernement français.

Lire aussi cet article du Figaro : Les incendies, cause majeure de perte de navires de fret, avertit Allianz



Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

YanaJuju 25.07.2022

Dommage, la voiture électrique fait sens en Guyane. Perso je me suis saigné (35000€) mais j’ai investi : Kia E-niro d,occasion avec pas bcp de km (28000€) et 7000€ en panneaux solaires et batterie qui rechargent la voiture et alimentent la maison.
Tout fonctionne nickel ! Je consommais environ 2500€ d’essence par an. J’économise énormément et mon amortissement sera très rapide !
Augmentation irrémédiable de l’essence Pas de problème ! Augmentation du coût de l’électricité Pas d problème !
On a plein d’énergie gratuite en Guyane (soleil, eau, un peu de vent), c’est vers ces énergies en abondance sur notre territoire qu’il faut se concentrer, cela semble être du bon sens non ?

Répondre Signaler au modérateur
bozo 23.07.2022
Coopération frontalière

Heureusement que à Paramaribo ou même Belém, il y a autre chose que la CGM...

Au moins les voitures de l'avenir devront donc toutes passer par là.

On pourrait aussi en profiter pour y faire transiter tout le reste des marchandises, et bouder une fois pour toutes le port le plus cher du monde qui est celui de Cayenne.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 25.07.2022
et apres

comment on fait pour de Belem a Guyane et Paramaribo a Guyane ? ya pas vraiment la route pour... deja qui ya des accidents et des "bouchons" maintenant alors si on ajoute les "poids lourds transport de fret", on s'en sort plus!

Répondre Signaler au modérateur
jéjé76 23.07.2022

De toute façon , on aura bientôt même pas de quoi s'éclairer en Guyane , alors recharger des voitures ...

Répondre Signaler au modérateur
den97300 23.07.2022

Et bien bravo !!! Le prix du carburant étant nettement excessif en ce moment, de nombreux automobilistes ont décidés de se tourner vers le tout électrique. Et cette décision n'arrange rien. Déjà que les bornes se font rare, mais il est promis que cela ne soit que temporaire et transitoire. Mais avec cette décision, c'est tout qui est remis en cause. Alors acquérir un véhicule électrique en Guyane alors que les transports ne peuvent en acheminer d'autres ??? ça reste risqué. Autant se contenter du thermique et supporter le coût insupportable du carburant

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
Une

Les offres d’emploi de la semaine

France-Guyane avec Pôle emploi - Samedi 23 Juillet 2022

 

2 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
2 commentaires