HUB ÉCO France-Guyane
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
HUB ECO FRANCE-ANTILLES

Papa Rouyo distille la nouveauté

Sophie Baconin (Hub Eco) Vendredi 5 Novembre 2021 - 09h22
Papa Rouyo distille la nouveauté

Certains projets entrepreneuriaux sont nourris par la passion. Le rhum produit par Papa Rouyo en est le parfait exemple. Entre héritage et volonté de mettre en avant un savoir-faire inédit sur le marché, zoom sur une jeune distillerie guadeloupéenne innovante.

Lancé en 2021, le projet Papa Rouyo mûrit depuis 6 ans du côté de Portland, au Moule. « Nous avons des petites parcelles et chaque année, elles n'étaient pas coupées, explique Joris Galli, à l'origine du projet. Or, nous travaillons toute l'année nos cannes avec beaucoup d'attention. Nous nous sommes donc demandés comment mettre en valeur ce travail ». Avec cinq autres agriculteurs, Joris Galli a ainsi entamé une réflexion pour arriver à la conclusion suivante : « Au bout d'un moment, il nous est apparu évident que nous avions un produit à valeur ajoutée et exportable : le rhum ». Reste que se lancer dans un métier qui a « déjà de belles marques très bien distribuées qui couvrent de nombreux segments de marché » peut paraître surprenant. Sur les six personnes ayant participé aux réunions initiales, seules trois sont restées. Pour Joris Galli, la ligne directrice du projet était alors claire : « Faire du rhum différemment ». Tous les choix faits par la jeune société sont ainsi passés par ce prisme.

Un procédé unique
La volonté d'apporter quelque chose de nouveau au marché du rhum antillais a demandé un temps supplémentaire au projet Papa Rouyo. « C'est un modèle qui n'existait pas au moment où nous avons commencé notre réflexion et qui, à notre connaissance, n'existe toujours pas dans la forme que nous avons souhaité lui donner », précise Joris Galli. Pour proposer une nouvelle expression à la palette d'excellents rhums déjà produits, le collectif d'agriculteurs guadeloupéens a fait plusieurs choix radicaux : « Nous avons rapidement décidé de travailler la canne longue (plutôt qu'en tronçons) pour une meilleure qualité de jus, une meilleure maîtrise de fermentation et de sucrosité. Nous avons aussi décidé de travailler sur des fermentations maîtrisées et plutôt longues parce que c'est pendant la fermentation que nous allons créer l'aromatique. » Mais la principale innovation avancée par Joris Galli réside dans le choix de la distillation. Il explique : « Dans les Antilles françaises, on travaille principalement la colonne créole. Mais à l'origine, tous les rhums étaient faits en alambic. Alors en comparant avec ce que d'autres spiritueux pouvaient faire, notre choix s'est porté vers l'alambic avec la distillation en double passe. » Entourée d'œnologues, la société a, enfin, fait le choix de s'orienter vers des fûts de chênes français et américains avec différentes chauffes. « Cela nous permet d'avoir des produits bruns, vieillis différents de ce qu'on peut déjà retrouver », se félicite Joris Galli.

Un savoir-faire en héritage
Pour Joris Galli, créer une nouvelle marque de rhum aux Antilles ne doit rien au hasard. D'ailleurs, le nom « Papa Rouyo » est celui de son arrière-grand-père. « C'était un agriculteur né en 1900 au Moule et qui a cultivé des terres de Portland avec amour et abnégation pendant plus de 60 ans, raconte l'entrepreneur. Cela a disparu de l'histoire guadeloupéenne mais il y avait des contrats de colonage où on mettait à disposition des petits travailleurs sur des petits lopins de terre. Dans ces contrats-là, il y avait des droits de préemption au cas où ces terrains-là seraient revendus. Et en fait, la mairie a souhaité racheter les terres sans les proposer aux agriculteurs. Il y a eu beaucoup de manifestations et ma grand-mère a mené un procès à ce propos pendant 17 ans. Il nous a permis de racheter ces terres. »


Un coup de pouce au démarrage
L'activité de la société Papa Rouyo a débuté en 2021 après l'arrivée des premiers équipements. « Cela a mis beaucoup de temps à maturer, à trouver les bons intervenants, les bons fournisseurs, le bon concept », précise Joris Galli. Présenté pour la première fois au grand public en juillet dernier, le lancement des produits a malheureusement été perturbé par la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. « Nous avions des visites du site qui étaient prévues, de nombreuses personnes voulaient voir comment était créé le produit mais tout cela a dû s'arrêter, regrette l'entrepreneur. Nous avions aussi des propositions de distributeurs qui voulaient nous voir que nous n'avons pas pu rencontrer dans l'immédiat.» Dans ce contexte général compliqué pour les entreprises en 2021, Papa Rouyo a été lauréat du plan de relance soutenu par Bpifrance. « Cela nous a permis de financer une partie du matériel de production et nous a aidé à boucler le plan de financement afin de pouvoir démarrer l'activité et embaucher », explique Joris Galli. Entre les investissements initiaux importants pour l'achat du matériel et le stockage nécessaire qui implique d'avoir une vision à long terme, la subvention du Plan de relance ainsi permis à la jeune entreprise « d'aborder le futur avec plus de confiance ». Place désormais au temps pour cultiver, récolter, distiller, faire vieillir et pérenniser une marque qui a déjà tout son caractère.

Rejoignez le réseau d’entrepreneurs Tribu de Bpifrance qui pulse la croissance. Tous les entrepreneurs, experts et partenaires de Bpifrance regroupés en un seul lieu, ayant tous pour objectif de développer leur business par la mise en relation. Pour plus d’informations : https://tribu.bpifrance.fr
Bio express

Originaire d'une famille d'agriculteurs, Joris Galli a toujours baigné dans la culture de la canne. Il s'est lancé dans l'entrepreneuriat avec 3 autres associés et emploie aujourd'hui 6 salariés, auxquels il faut ajouter de nombreux saisonniers.
 

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire