Frigodom Logidom génère de l'activité par l'innovation
Soutenez la presse écrite et France-Guyane : >ABONNEZ-VOUS !
HUB ÉCO France-Guyane
CONTENU SPONSORISÉ
HUB ECO FRANCE-ANTILLES

Frigodom Logidom génère de l'activité par l'innovation

Sophie Baconin (Hub Eco)
Frigodom et Logidom possèdent désormais 3 bâtiments en Martinique, 2 en Guyane et 2 autres en Guadeloupe
Frigodom et Logidom possèdent désormais 3 bâtiments en Martinique, 2 en Guyane et 2 autres en Guadeloupe

Combler un manque sur un marché est assurément l'une des clefs de la réussite de l'entrepreneuriat. Cela tombe bien, nos territoires ultramarins sont friands de projets novateurs. En répondant à un besoin logistique de nombreuses entreprises Antillo-Guyanaises, Frigodom Logidom conserve une place de choix dans notre tissu économique.

Entre la fonction publique et l'entrepreneuriat, il n'y a qu'un pas que Didier Mayenobe a franchi facilement. « Je crois que j'aurais été un mauvais fonctionnaire, avoue d'ailleurs d'emblée l'intéressé. J'ai toujours eu cet esprit d'entreprise et je voyais que je dérangeais un peu par la manière que j'avais de sortir de mon rôle ». A l'époque, Didier Mayenobe était chercheur à l'Inra, à Aurillac. Et il s'impliquait déjà dans le monde de l'entreprise. « Il n’y avait à l’époque aucun lien direct entre le fruit de nos recherches et le monde professionnel qui nous entourait. Nous avons proposé avec un de mes collègues, microbiologiste à une association d'entrepreneurs sur place de financer des travaux de l'Inra, appliqués à la production fromagère. Et cela a abouti à un laboratoire qui s'appelle LIP (laboratoire interprofessionnel de production). Il existe toujours et il fonctionne très bien. Le laboratoire a développé des souches commercialisées à tous les entrepreneurs, notamment avec la fourniture de souches, grandement utilisées à Roquefort. » Ayant des attaches familiales en Martinique, Didier Mayenobe a fini par changer d'air et se lancer dans le grand bain de l'entrepreneuriat. « J'ai été rapidement séduit par le contexte, assure-t-il. Cela ressemblait plus à ce que j'attendais. »

Apporter une nouvelle solution sur le marché
Rapidement, dans sa première activité de négoce de produits de la mer, Didier Mayenobe s'est rendu compte de l'obsolescence des outils de stockage. « J'ai décidé de créer une chambre froide pour moi, explique l'entrepreneur. Chemin faisant, je me suis aperçu qu'il y avait un gros manque de chambre froide aux Antilles. J'ai donc conçu un outil de plus en plus important pour héberger mon propre projet mais également ceux de mes collègues, grossistes, voire concurrents. » Sa solution novatrice a bouleversé le marché et Didier Mayenobe se rappelle « que son activité était au début assez mal perçue car nous étions une manière détournée pour la grande distribution d'importer directement et indépendamment des réseaux de marques, détenus par les grossistes de l’époque ». Après avoir essuyé quelques écueils, un premier bâtiment froid sort de terre en 2004, à Fort-de-France. « Nous avons dû le financer en crédit-bail car il fallait sécuriser les banques sur le devenir d’une activité, alors totalement inconnue pour elles », se souvient Didier Mayenobe. Le succès ne s'est alors pas fait attendre longtemps : « Nous avons eu énormément de demandes, et le bâtiment s'est rempli très rapidement. Par la suite, nous avons développé l'activité sur les Antilles, en bénéficiant d'aides européennes, cet apport de fonds propres ayant convaincu les banques de nous accompagner. En 2007, nous avons créé la meme activité en Guyane et en 2009 en Guadeloupe ».

Une logique de diversification
Fort de la réussite de Frigodom, Didier Mayenobe n'a pas hésité à élargir son offre, une nouvelle fois sur la base d'un constat : « La majorité des produits que vous voyez au supermarché ne nécessitent pas de stockage frigo. C'est, par exemple, le cas de 80% des importations en Martinique ». L'entrepreneur a donc créé Logidom, des bâtiments en logistique secs pour du stockage à température ambiante. Objectif : apporter une solution pour tout type de demande. « Nous avons fait pour l’ensemble de nos bâtiments, des produits de stockage spécifiques en palettiers mobiles permettant une concentration de produits sur une surface limitée », précise Didier Mayenobe.
Après un début de carrière de fonctionnaire, Didier Mayenobe s'est lancé dans l'entrepreneuriat

Didier Mayenobe est arrivé en Martinique, il y a 35 ans. Cet ancien fonctionnaire a notamment travaillé pendant 10 ans à l'Inra d'Aurillac, au sein d'un laboratoire de recherche spécialisé dans le lait et les produits laitiers. Aux Antilles, il a d'abord commencé une activité de négoce des produits de la mer. Son besoin de chambres froides l'a poussé à créer Frigodom, en 2004. La société est désormais également implantée en Guadeloupe et Guyane et a diversifié son activité avec Logidom, une solution de gros volumes de stockage à température ambiante.
 



En trouvant une oreille très réceptive du côté de Bpifrance, la société a ainsi pu poursuivre ses objectifs de croissance