• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Covid -19

"Fête no covid"ou l'entrée dans l'ère du Pass Sanitaire en Guyane

Vendredi 22 Octobre 2021 - 09h13
"Fête no covid"ou l'entrée dans l'ère du Pass Sanitaire en Guyane

 L'Agence régionale de santé a lancé un appel à projets à destination des organisateurs d'événements culturels et sportifs. A la clée, 10 000 euros de subvention pour chacun des cinq projets retenus. Le Syndicat des métiers de l'évènementiel, créé en juin dernier, aurait souhaité être consulté et dénonce cette mise en concurrence des professionnels. 

"Fête no Covid". C'est un appel à projets pour initier l'entrée dans l'ère du pass sanitaire en Guyane. Lancé par l'Agence régionale de santé, il s'adresse aux organisateurs d'événements sportifs et culturels. On peut lire sur le site Internet de l'Agence régionale de santé, que pour être éligible il faut notamment être prêt à mettre en application le pass sanitaire. Les cinq événements sélectionnés bénéficieront d’une subvention de 10 000 € chacun.

Le syndicat des métiers de l'événementiel ne comprend pas cette mise en concurrence des organisateurs de fête, encore affaiblis par la crise sanitaire. Pour Jean-Noël Reis, le président du Syndicat des métiers de l’événementiel, « même si je vais participer à cet appel à projet, je suis contraint de dénoncer cette initiative absurde de l’ARS qui met en compétition cinq professionnels de l'événementiel pour une enveloppe de 10 000 € d'accompagnement. Et les autres ? Je trouve ça réellement inapproprié. De plus, ils veulent que nous fassions la promotion du vaccin ».

En réponse à cela, Clara de Bort, directrice de l'ARS, assure que personne n'est contraint de répondre à cet appel à projet.   
« Mais nous nous félicitons que plusieurs acteurs de l'événementiel aient déjà répondu à cet appel. Ils étaient à la fois très intéressés et très heureux qu’on s’intéresse à eux. Les subventions qui seront accordées, seront reversés avant même le déroulement de la fête. C'est une proposition de la présidente de la Chambre de Commerce et d'industrie pour remédier aux problèmes de trésorerie que rencontrent les entrepreneurs durant cette période».
Le syndicat n'en démord pas, cet appel à projet n'est pas adapté selon Richard Saintil, un des porte parole du SMEG:    
« en octobre 2020, Loïc Lei Sam, qui est également membre du syndicat, a conçu et expérimenté un protocole sanitaire pour "La rasta chic". Les enfants de la Guyane ont travaillé à la mise en place d'un protocole, qui a au final été viré. Nous aurions souhaité que l'Agence régionale de santé fasse appel à des professionnels du secteur. L’événementiel ne se résume pas à mettre un masque et à se laver les mains. »
Questionnée à ce propos, la directrice de l'ARS assure que rien n’oblige, réglementairement,  l’Agence à consulter les professionnels pour l'élaboration d'un appel à projet. Toute fois, « le projet a été discuté à deux reprises au sein de la cellule interministérielle de crise, et les représentants des socioprofessionnelles étaient ravis de cette idée. C'est une initiative tout à fait classique qui se passe en Guyane mais aussi dans d'autres départements de France, quand il s'agit de soutenir les bonnes pratiques et la reprise des activités dans les meilleures conditions». 

Les professionnels de l'événementiel qui souhaitent poser leur candidature pour l’appel à projet « Fête No Covid » peuvent déposer leur dossier jusqu'au 29 octobre. La commission sélectionnera les cinq bénéficiaires de la subvention le 2 novembre. Les résultats seront communiqués le lendemain.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
3 commentaires
23 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos