France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Exonérations de charges : la négociation loin d’être achevée

FXG, à Paris Lundi 5 Novembre 2018 - 17h58
Exonérations de charges : la négociation loin d’être achevée
Thara Govindin présidente du Medef Guyane et Rodolphe Alexandre, président de la CTG, ce lundi au ministère des Outre-mer.

Des négociations ont été entamées lundi entre l’Etat et les socioprofessionnels pour ajuster les exonérations de charges avant le retour du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) au Sénat.

Ne demandez pas à Rodolphe Alexandre qui a été reçu lundi après-midi par le cabinet d’Annick Girardin, de combien lui et sa délégation ont réussi à faire abaisser le coût du travail : la négociation est loin d’être achevée !

« C’était une réunion très technique, concède le président de la CTG, lors de laquelle le gouvernement a fait quelques propositions. Notamment le retour de la LODEOM renforcée, que les socio-professionnels n’ont pas fondamentalement accepté. »

Car la délégation guyanaise, composée du président, du sénateur Patient, du député Adam, de socio-professionnels telle que la présidente du MEDEF Guyane Thara Govindin et encore la directrice générale de la CGSS Monique Harang, est venue demander le statu quo pour l’année 2019. « Quand les socio-pros font les comparaisons avec les Antilles, explique Monique Harang, ils sont perdants par rapport à ce qu’ils avaient. Mais le cabinet de la ministre n’avait pas mandat pour répondre le jour même à la proposition des socio-pros qui était de faire de 2019 une année blanche, c’est-à-dire, que rien ne change, mais qu’on travaille sur les simulation d’impact… »

Il est vrai que le cabinet n’a pris connaissance que la veille des analyses des socio-pros… « Ils nous demandent de leur laisser le temps de comprendre nos calculs, indique Thara Govindin, et jeudi, en principe, on devrait essayer de trouver un terrain d’entente… Pour l’heure, le gouvernement nous a annoncé un budget supplémentaire mais sans nous dire de montant. » Ce budget spécifique pour la Guyane serait une enveloppe supplémentaire qui correspondrait au financement de la LODEOM renforcée, c’et-à-dire en gros jusqu’à 2, 5 SMIC… Simplement, les socio-pros ont fait ressortir le fait que le changement de seuil ne serait pas favorable aux entreprises…
Deux nouveaux rendez-vous cette semaine
Il faut encore discuter. « Je note, complète Monique Harang, qu’il y a eu des accords qui ont été signés, des engagements sur le pacte social et fiscal et c’est vrai qu’il y a deux propositions qui ont été faites, celle du gouvernement et celle des socio-pros. » Rodolphe Alexandre, pour sa part, indique qu’il sera de retour au ministère dès ce mardi après-midi : « Nous débattons de l’aide à l’investissement, la défiscalisation, du plafond des salaires pour l’exonération des charges sociales, et des zones franches rurales, urbaines et d’activité… » En discussion également, l’attractivité du territoire qui freine le recrutement des cadres nécessaire à la structuration des filières, ou les capacité d’autofinancement des entreprises…

« La position des Guyanais, conclut Rodolphe Alexandre, est pour le statu quo le temps de mettre en place les différents dispositifs selon qu’il s’agisse de pêche, de transport, de BTP, de tourisme, de numérique… »

Nouveaux rendez-vous annoncés : ce mardi après-midi, mais également jeudi. L’idée étant que le 12 novembre quand l’article 8 du PLFSS revient devant le Sénat, les amendements soient enfin prêts et accepté tant par les socio-pros que par le gouvernement.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire