• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Enregistrement fortement perturbé à l'aéroport

P.R. et F.P Samedi 27 Juin 2020 - 17h13
Enregistrement fortement perturbé à l'aéroport
Une file d'attente interminable ce samedi 26 juin à l'aéroport Félix-Éboué. - (photos: F.P)

Ce samedi, à l'aéroport Félix-Eboué les passagers en partance pour Paris font la queue pour l'embarquement depuis des heures. Un vol Air France était prévu à 17h25 et un vol Air Caraïbes à 20h30...

 Grosse affluence ce samedi 27 juin à l'aéroport Félix-Éboué. Deux vols sont en partance pour Paris : un vol Air France était prévu à 17h25 et un autre vol Air Caraïbes à 20h30. Depuis plusieurs jours, des vols sont annulés ou reportés. Des dizaines de personnes viennent tous les jours à l'aéroport, billet en main, pour tenter de prendre l'avion. Pour être sur d'embarquer, certains voyageurs auraient dormi dans le hall de l'aérogare. D'autres paient l'hôtel à leurs frais, comme cette habitante de Maripasoula qui a contacté la rédaction de France-Guyane et qui attend de pouvoir partir depuis sept jours...  Une situation qui n'est pas loin de virer à la catastrophe pour d'autres encore. 

Ce samedi, l'attente est encore prolongée à cause d'un bug informatique "international" comme l'a annoncé la compagnie aux passagers. Les deux compagnies avaient pourtant prévu aujourd'hui de "gros avions pour accepter le maximum de passagers", selon Olivier Taoumi, directeur de l'aéroport.

(photos: F.P)

Olivier Taoumi, directeur Général Ccig - directeur de l'aéroport:
"Air France maintient trois rotations par semaine : lundi, mercredi, samedi et Air Caraïbes une rotation. Simplement il y a eu un arbitrage préfectoral demandant à ces compagnies de réduire leurs rotations, s'est exprimé Olivier Taoumi. Air France voulait cinq rotations par semaine et Air Caraïbes trois".

Olivier Taoumi (source : WhatsApp Radio Péyi) :
Écoutez le fichier audio  
 Dans une interview publiée aujourd'hui sur notre site à lire ici, nous avons interrogé le préfet Marc del Grande à ce sujet : 
 Que se passe-t-il avec les compagnies aériennes ? Des passagers se plaignent d’annulations vols à la dernière minute.
"Je ne vais pas me défausser, même si je ne suis pas le directeur des compagnies aériennes. Je comprends ce que peut être la détresse de ceux à qui on a dit : il y a un vol mais vous ne pouvez pas monter dans l’avion.

Dire que c’est l’autorité préfectorale serait trop simple. Nous sommes dans une période, et les compagnies le savent, où les vols sont restreints. C’est le cas depuis début mars, il y a une gestion qui se fait de semaines en semaines.

Et prévoir quatre vols quand en réalité on n’est pas certain d’avoir l’autorisation pour ces quatre vols, ce n’est pas la faute du préfet.
"
 
Une file d'attente interminable ce samedi 26 juin à l'aéroport Félix-Éboué. - (photos: F.P)

 
 

Publiée par France-Guyane sur Samedi 27 juin 2020


Une file d'attente interminable ce samedi 26 juin à l'aéroport Félix-Éboué. - (photos: F.P)


(photos: F.P)



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
24 commentaires

Vos commentaires

cap40 29.06.2020
sérieux???

Parti le 17 juin vol air Caraïbes avec les 4 attestations "obligées"
Aucune vérification à Cayenne et encore moins à Roissy si ce n'est la fouille de mes bagages pendant une demi heure...
C est vrai toute la Guyane est paralysée par le Covid: la mairie, l'école, la police, les services municipaux, la douane et les contrôles aéroports...
Alors??? des attestations pour quoi faire???

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 28.06.2020
Enseignants

Beaucoup de profs en vacances depuis la mi-mars dans cette longue file d'attente bien entendu !

Répondre Signaler au modérateur
Nespresso 29.06.2020
peuchère...

On sent derrière cette remarque, tout le ressentiment d'une scolarité qui a été laborieuse. Mais vous savez, derrière l'échec scolaire il n'y a pas toujours la responsabilité des profs, il y a aussi la paresse de l'élève et/ou des capacités intellectuelles hélas limitées...

Répondre Signaler au modérateur
Vendeta973 30.06.2020
Fainéants ?!

Ne soyez pas désobligeants, ils m’ont expliqué qu’ils avaient énormément de travail, de preparation de cours, de reunions, de formations, de comptes-rendus, et j’en oublie....

Répondre Signaler au modérateur
g6d 28.06.2020
@visionnaire

Pensez qu'il n'y a pas suffisamment de personnes infectées en Guyane par le coronavirus pour redouter les cas importés ?

Répondre Signaler au modérateur
Visionnaire973 28.06.2020
@ g6d

Ce que je ne comprends pas c'est q'on nous annonce des mesures et que les actions sont le contraire de ces mesures .
On était censé pouvoir voyager si le deplacement était à caractere professionnel ou si motif familial imperieux , vous pensez un instant que tous ces gens voyagent pour ces 2 raisons ? Pour ceux qui ignoreraient ce qu'est un motif familial imperieux : "déplacement qui necessite la presence indispensable auprès d'un proche malade blessé ou fragile"
Donc comprenez-vous mon étonnement ?
D'autant + que ces personnes risquent d'importer le virus car les cas se multiplient en metropole et on s'oriente vers une 2eme vague .
Bref nous avons des decisionnaires lamentables et la betise humaine profite de ce laxisme

Répondre Signaler au modérateur
OVDA97 28.06.2020
Comment l'état peut gérer une crise quand il est maître dans l'art dans la gabegie

L'état nous obligeait à remplir un formulaire pour prendre l'avion si on était prioritaire. La gestion me paraît scandaleuse car la compagnie aurait dû écrire à ces clients se désignant qui rentre dans le cadre en priorité en excluant les autres et sur son site internet, on ne peut rien faire à la manière Air Guyane, j'ai même téléphoné : personne. Ce dimanche 5/7, je devais prendre l'avion qui est annulé donc je serai sans logement car j'ai terminé une mission de 4 mois et le bail est de même durée. Bien sûr c'est l'état qui contraint Air Caraibes, on a les élus de la république qu'on mérite à cause de la majorité du peuple qui a voté pour des branquignoles mais bravo au député G.Serville par sa lettre destinée au préfet. Logiquement, la compagnie doit prendre en charge les frais à ses clients dans l'annulation comme le stipule dans les conditions générales de ventes mais la compagnie devra se retourner contre l'état pour entrave à la circulation des prioritaires mais j'ai l'impression comme le préfet, personne ne veut prendre ses responsabilités, sont ils copains et coquins comme cochons, allez savoir ? Je m'étonne que la presse ou les clients ne se constituent pas en groupe contre l'état et réclamer des dédommagements à la compagnie, puisque dans l'article F-G, certains dort à l'aéroport, par contre ils manifesteront lundi. C là qu'on mesure leur degré d'intelligence dans leur prévoyance. Si rien est pris en charge, je porterai plainte d'abord l'état puis la compagnie.

Répondre Signaler au modérateur
OVDA97 28.06.2020
Les compagnies aériennes et la convention de Montréal - 1999

Conditions générales de ventes et du transport ( source : site internet Air Caraibes )
2. Annulation, ré-acheminement, retards
(a) Le Transporteur s´efforcera de prendre toutes les mesures nécessaires pour transporter sans retard le Passager et ses Bagages. Dans ce cadre, et dans le but d´éviter l´annulation du voyage, le Transporteur pourra être amené à proposer au Passager d´être transporté sur un autre appareil ou d´effectuer le voyage sur les vols d´un autre Transporteur et/ou par tout autre moyen de transport.

(b) En cas d´annulation ou de retard d´un vol, et lorsque le Passager dispose d´un Contrat de Transport unique ("""au sens de la Convention"""), le Transporteur mettra en œuvre toutes les dispositions de la réglementation applicable en la matière.

LA CONVENTION EN QUESTION EST LA CONVENTION DE MONTREAL de 1999
2- En cas de retard non causé par la Compagnie aérienne.
La compagnie n’est pas tenue, dans ce cas, de vous verser une indemnisation de retard puisque sa responsabilité n’est pas engagée mais elles sont cependant dans l’obligation de vous proposer des rafraîchissements et des possibilités de restauration en fonction du délai d’attente. Lorsque l’heure de départ attendue est fixée au jour suivant, la compagnie se doit de prendre en charge l’hébergement en hôtel ainsi que le transfert depuis l’aéroport vers cet hôtel.

Répondre Signaler au modérateur
francoisrob 28.06.2020
Mr le préfet, dieu du ciel...

Clairement, c'est le souk.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec M. le préfet quand il dit : "Et prévoir quatre vols quand en réalité on n’est pas certain d’avoir l’autorisation pour ces quatre vols, ce n’est pas la faute du préfet." Et qu'il parle de lui à la troisième personne n'y change rien.

Nombreux sont ceux dans ces files ou coincés dans des hotels qui ont pris leurs billets en janvier, en novembre ou même en septembre. Parfois même à crédit.

Quand l'on voit ce que l'on voit, il n'y a qu'un responsable : le dieu du ciel qui a droit de vie ou de mort sur les TX571 et autres AF853 qui auraient pu emmener tous les passagers.

C'est sur que cela aurait été dommage de donner un bol d'air à ces ados et ces enfants enfermés depuis trois mois et qui vont virer dingues si cela continue 2 mois de plus pour eux. Dommage aussi que 4x350=1400 personnes quittent le territoire contaminant et ainsi éviter de grossir les rangs des "cas" que l'on égraine au quotidien.

Alors dieux du ciel! Monsieur le dieu du ciel incarné, ce n'est peut être pas votre faute mais il est de votre responsabilité de régler les problèmes que vos décisions arbitraires et inconséquentes ont causés en laissant les compagnies assurer un programme décent.

Répondre Signaler au modérateur
Delgado 28.06.2020
Vrai

Vous avez sûrement raison ! Si ce n’est le préfet qui donne les autorisations alors qui peut bien les donner?!?!
Mais là il ne peut pas se cacher derrière l’ARS...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
5 commentaires
1 commentaire
A la une
Une

Saint-Georges de l'Oyapock : une pirogue rentre...

Rédaction - Mardi 4 Août 2020