• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Covid-19 : les vols entre Guyane, Mayotte et le reste de la France interdits sauf pour motifs impérieux

P.R avec AFP Samedi 11 Juillet 2020 - 18h42
Covid-19 : les vols entre Guyane, Mayotte et le reste de la France interdits sauf pour motifs impérieux
Des avions d'Air France stationnés à l'aéroport parisien de Roissy Charles-de-Gaulle pendant la crise du coronavirus, le 30 avril 2020 - BERTRAND GUAY (AFP/Archives)
Les vols aériens entre Guyane et Mayotte et le reste du territoire français sont interdits sauf pour motif impérieux personnel ou familial, de santé urgent, professionnel ne pouvant être différé, selon un décret publié samedi au Journal officiel (Lire ici). La même interdiction de principe s'applique pour les collectivités du Pacifique, qui ont été jusqu'alors relativement préservées de l'épidémie.


Ainsi « sont interdits, sauf s'ils sont fondés sur un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé […] ou un motif professionnel […], les déplacements de personnes par transport public aérien entre, d'une part, la Guyane, Mayotte, la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie ou Wallis et Futuna et, d'autre part, tout point du territoire de la République », dispose le décret.

« Actuellement, Air France opère trois vols par semaine au départ de Cayenne vers la métropole, contre sept habituellement. La compagnie a été prudente sur l'offre des sièges à vendre afin de ne pas promettre des vols qui n'auraient pas pu être autorisés », a fait savoir la compagnie.

• Lire aussi : Castex en Guyane ce dimanche

Pour les vols au départ ou à destination de la Polynésie française et de la Nouvelle-Calédonie, et « en fonction des circonstances locales », le préfet concerné peut cependant assouplir la mesure, est-il précisé. La Polynésie française a par exemple prévu de supprimer la quarantaine imposée aux nouveaux arrivants à partir du 15 juillet, pour permettre la reprise du tourisme international.

L'état d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 30 octobre en Guyane et à Mayotte (Lire ici). Le reste du territoire est sorti vendredi soir de ce régime d'exception qui était en vigueur depuis le 24 mars. Mais des possibles restrictions des libertés restent possibles jusqu'à l'automne.

• Lire aussi : Covid-19 : trois décès ces dernières heures


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

jim93 13.07.2020
motif impérieux personnel ou familial

justement la question est de savoir : quels sont les motif impérieux personnel ou familial ?
j'étais à l'aéroport et j'ai pu constaté que tout cela n'est pas très explicite. motif : expert qui va réaliser une expertise en Martinique. la police à l'aéroport lui dit : c'est pas un motif impérieux ça, éééét ils ne pouvaient pas trouver un expert sur place ?
A une dame qui accompagnait ses enfants pour le père (il n'y a plus de prise en charge d'UM). Mais ce n'est pas un motif impérieux d'emmener les enfants pour le père !

Vu les témoignages de personnes dont le vol a été annulé qui n'ont plus de boulot, de maison, de voiture et qui squattent l'aéroport (si j'ai bien suivit les infos de ces derniers temps)alors qu'ils ont des plans B en métropole .....
Il serait bon de préciser quels sont les "motif impérieux personnel ou familial" et qu'elles pièces pour les justifier.
Par exemple,comment justifier : ne plus avoir de maison ici, mais avoir la possibilité d'être hébergé ailleurs en métropole gratuitement.
Comment savoir si une simple déclaration sur l'honneur de moi et de mes hébergeants suffira a prouver le "motif impèrieux"

Bref !! comme d'hab' pays de bureaucrate ou rien n'est clair pour l'utilisateur (et même pas pour ceux qui appliquent les consignes) !!

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 12.07.2020
Oui.

Demat Fanch,
Oui, 3 vols par semaine.

Répondre Signaler au modérateur
cap40 12.07.2020
(re)foutage de gueule

C'est pour cela que de nombreuses personnes s'envolent sans "motif impérieux" de nature sanitaire ou professionnelle...
Mais en Guyane le ridicule ne tue pas; au contraire il permet de donner la parole à de nombreux collectifs de 5 personnes où sont désignés 4 porte parole, histoire d'alimenter la presse locale, reflet d'un département bien en difficultés à tous points de vue.

Répondre Signaler au modérateur
Fanch 12.07.2020
Air Caraïbes

Air Caraïbes maintient-elle ses vols?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
6 commentaires
2 commentaires
A la une