• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ECONOMIE

Centrale du Larivot : le permis de construire délivré à EDF-PEI annulé

Gaëtan Tringham (g.tringham@agmedias.fr) Lundi 18 Juillet 2022 - 15h18
Centrale du Larivot : le permis de construire délivré à EDF-PEI annulé

 Le 28 avril dernier, le tribunal administratif de la Guyane avait annulé l’autorisation environnementale délivrée à la société EDF-PEI pour l’exploitation de la centrale électrique du Larivot. Aujourd'hui, le TA annule le permis de construire en raison de la loi littoral.

Nouveau coup dur pour les soutiens du projet de la centrale du Larivot.

Afin de remplacer la centrale de Dégrad-des-Cannes, qui doit être mise à l'arrêt au plus tard le 31 décembre 2023, le préfet de la Guyane avait délivré à EDF-PEI un permis de construire la centrale électrique du Larivot le 22 octobre 2020.

Les associations France Nature Environnement et Guyane Nature Environnement s'engageaient par la suite dans une longue lutte juridique face au projet.

Le 28 avril, à la suite de leur recours, le tribunal administratif de la Guyane avait déjà annulé l’autorisation environnementale délivrée à la société EDF-PEI pour l’exploitation de la centrale électrique du Larivot. Une décision à laquelle s'étaient immédiatement opposés la CTG puis les ministères des Outre-mer et de la Transition écologique.

"Un site caractéristique du patrimoine naturel du littoral de la Guyane"
Ce 18 juillet, le tribunal administratif a mis en avant la loi littoral pour annuler le permis de construire de la centrale. Au contraire de ce que met en avant deux arrêtés de la préfecture, il considère que la commune de Matoury doit toujours être regardée comme une commune du littoral (et être ainsi soumise au du code de l’urbanisme encadrant les constructions dans ces communes).

À ce titre, le tribunal administratif a affirmé que le terrain du Larivot "constituait un site caractéristique du patrimoine naturel du littoral de la Guyane, abritant un milieu nécessaire au maintien des équilibres biologiques".

Par suite, le tribunal a considéré que le permis de construire méconnaissait les dispositions du code de l’urbanisme interdisant les constructions autres que les « aménagements légers » dans les « sites ou paysages remarquables ou caractéristiques du patrimoine naturel et culturel du littoral, nécessaires au maintien des équilibres biologiques ou présentant un intérêt écologique ».

Le tribunal administratif a également relevé que l’étude d’impact environnemental, réalisée par EDF-PEI et mise à disposition du public pendant l’enquête publique, était « entachée d’insuffisances substantielles s’agissant de la comparaison entre les incidences sur l’environnement des différents emplacements alternatifs au Larivot envisagés par le maître d’ouvrage pour l’emplacement de la centrale. »

En conséquence de ces deux irrégularités, le tribunal administratif a annulé le permis de construire délivré à EDF-PEI pour la construction d’une centrale électrique sur le terrain du Larivot.

EDF-PEI fera appel 
En revanche, le tribunal a rejeté les autres requêtes dirigées contre les arrêtés préfectoraux concernant la canalisation de transport de combustible devant relier le port de Dégrad-des-Cannes à la centrale thermique du Larivot d’EDF-PEI.

Contactée ce jour, Gaelle Paygambar directrice du projet de la Centrale du Larivot nous a confirmé l'intention de EDF-PEI de faire appel de cette décision auprès de la cour administrative d'appel de Bordeaux. De son côté, l'association Guyane Nature Environnement cri une "nouvelle victoire pour l'environnement" et remarque notamment que "l'illégalité du projet a été confirmée une fois de plus".

Lire aussi : Centrale du Larivot : les entreprises prônent l’électrochoc


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
14 commentaires

Vos commentaires

Paassy 20.07.2022
La peur de manquer de jus ?

Oh hé les gens qui pensent qu'en 2024 il n'y aura pas d'autres solutions que de s'éclairer à la bougie en Guyane, vous croyez aux âneries que vous écrivez ?
C'est le même délire grossier pour faire peur que la station MIR qui devait tomber sur terre.
Rassurez vous, il y aura toujours de l’électricité et même encore plus chère qu’aujourd’hui, vous aurez donc toujours le privilège de payer des factures exorbitantes.
Moi je m'en ballek : au solaire pas de factures et pas de coupures.

Répondre Signaler au modérateur
toniokila 20.07.2022
Merci

Un grand merci à ces personnes venues d'ailleurs qui se soucient de notre bien-être. Grâce à elles nous n'aurons pas d'électricité, l'usine de DDC polluera davantage et la planète ne sera pas sauvée pour autant mais pas grave le but c'est de mettre la Guyane sous cloche ????. Alors encore une fois merci et peut-être avec un peu de chance "au revoir" qui sait, on peut toujours rêver.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 19.07.2022
faut faire

"nucleaire", meilleure techonologie a meilleur prix! centrale "charbon" ect sa vaut rien, s'est pour les "ecolos" et autres "debiles"...

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 20.07.2022
n'importe quioi

Fukushima, Tchernobyl, ça vous rappelle quelque chose ou bien ? En métropole, l'eau est devenue tellement chaude qu'on ne pourra bientôt plus refroidir les centrales. D'autre part, un rapport indique que les réacteurs souffrent de corrosion ... des milliards d'euros seront nécessaires. Enfin, la question des déchets, jusqu'à plus de 10 000 ans de "vie" ! L'ignorance va vous tuer !

Répondre Signaler au modérateur
toniokila 19.07.2022
Merci

Un grand merci à ces personnes venues d'ailleurs qui se soucient de notre bien-être. Grâce à elles nous n'aurons pas d'électricité, l'usine de DDC polluera davantage et la planète ne sera pas sauvée pour autant mais pas grave le but c'est de mettre la Guyane sous cloche ????. Alors encore une fois merci et peut-être avec un peu de chance "au revoir" qui sait, on peut toujours rêver.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 19.07.2022

Vous vous trompez de cible en vous prenant à ces "personnes venues d'ailleurs qui se soucient de notre bien-être". Vous devriez viser "ces personnes venues d'ailleurs - et aussi ceux d'ici... - notoirement incompétentes et/ou corrompues qui concoctent des "projets" aussi idiots, dans tous les domaines d'ailleurs.

C'est cette incurie et malveillance généralisées qui causent la "mise sous cloche" de la Guyane et non pas la protestation pleinement justifiée contre des débilités pareilles.

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 19.07.2022

Non,rassurez-vous, l'exploitation de DDC sera prolongée comme d'autres centrales l'ont été en métropole et elle ne polluera pas plus demain qu'aujourd'hui. Rien de vraiment grave ne va se passer jusqu'à ce qu'une solution alternative ne soit trouvée.

Répondre Signaler au modérateur
jéjé76 19.07.2022

1er janvier 2024 ... à la bougie !!! Tout cela est bien beau , défendre l'écosystème Guyanais . Mais bien tard !!! Le terrain est remblayé , donc mort ... Et la population sous la menace de coupures tournantes ... On rajoute là dessus le blocage de la centrale solaire/hydrogène de Saint-Laurent , la population qui explose par notamment une immigration incontrôlée ... on va droit dans le mur !!! Messieurs nos nouveaux élus , un commentaires ??? Une réaction ??? A défaut d'une action !!!

Répondre Signaler au modérateur
Vieux blanc 20.07.2022

Pas de soucis nous avons la chance de compter parmi nous deux députés "ancien d'EDF".

Répondre Signaler au modérateur
g6d 18.07.2022

quand est ce que France Guyane parlera de l'agression d'une personne agée en métropole par 2 Guyanais homophones ?

Répondre Signaler au modérateur
Nicolas Hory 18.07.2022

Les faits se sont passés au rond point de Berton près de Rennes, un homme de 71 ans poignardé à 6 reprises. Principal suspect, un Guyanais de 18 ans qui a reconnu les faits, expliquant avoir agi "en raison de l'homosexualité" de la victime. Victime, grièvement blessée, s'est fait voler sa Mercedes par la même occasion.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 18.07.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 19.07.2022

2 guyanais homophones.......intéressant comme notion !

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 19.07.2022

C'est même un pléonasme...lol

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 19.07.2022

Non ça n'a juste aucun sens

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
Une

Les offres d’emploi de la semaine

France-Guyane avec Pôle emploi - Samedi 16 Juillet 2022

1 commentaire
A la une