Centrale du Larivot : au tour du gouvernement de faire appel

Centrale du Larivot : au tour du gouvernement de faire appel

Après l'annonce de l'annulation de l'autorisation environnementale pour l'exploitation de la centrale du Larivot, les réactions se bousculent encore. La décision du Tribunal administratif de Guyane, à fait tout d'abord réagir EDF-PEI, le porteur de projet, puis Gabriel Serville, en sa qualité de Président de la Collectivité territoriale de Guyane. Tous deux ont décidé de faire appel auprès de la Cour administrative de Bordeaux afin d'initier la procédure accélérée du sursis à exécution.

franceguyane.fr 405 mots - 29.04.2022
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir