France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Matoury

Carine Sinaï-Bossou exclut Galéa de l’aéroport Félix-Éboué

Samedi 04 mai 2019
Carine Sinaï-Bossou exclut Galéa de l’aéroport Félix-Éboué
Olivier Taoumi directeur par intérim de l'aéroport Félix Eboué et Magalie Magne cheffe du service sûreté à l'aéroport - BERNARD DORDONNE

La société Galéa, chargée du filtrage des passagers, des rondes et des patrouilles patrouilles à l’aéroport Félix-Éboué, a été exclue par Carine Sinaï-Bossou, présidente de la CCIG, des deux marchés dont elle était titulaire. Le directeur de Galéa a un mois pour faire ses bagages.

Peut-on craindre une fermeture de l’aéroport Félix-Éboué dans les prochains jours ? À cette question, Olivier Taoumi, directeur par intérim de l’infrastructure aéroportuaire, est catégorique : « Nous allons assurer la continuité du service public par le maintien de la pérennité de l’emploi. Nous n’allons pas accepter cette prise d’otages de l’aéroport de la direction de Galéa. L’aéroport n’est pas une chasse garder de Galéa. Les entreprises qui répondent aux appels d’offres doivent être en règle. »

Continuité

Garante de la continuité du service public, la direction de la chambre de commerce et d’industrie de Guyane (CCIG) a décidé de maintenir intégralement l’emploi et les salaires des 83 agents qui travaillent pour Galéa : elle leur accorde un contrat à durée déterminé, jusqu’à ce qu’un nouveau marché soit attribué à un prestataire. Ce dernier aura pour obligation de reprendre les salariés en CDI.

Par courrier du 30 avril, la présidente de la CCIG, Carine Sinaï-Bossou, a officiellement exclu la société Galéa du site de l’aéroport Félix-Éboué. Elle a informé Alain Leroy, directeur général de Galéa, que, au regard des motifs de droit et de faits, notamment la non-production avant le 25 février de l’attestation et du certificat émanant des organismes chargés du recouvrement des cotisations sociales, les deux marchés relatifs au filtrage et aux rondes et patrouilles sur le tarmac sont arrêtés.

Déménagement

Dans ce même courrier, la présidente de la CCIG prévient le directeur de Galéa que sa société devra quitter la plateforme de l’aéroport le vendredi 31 mai au soir. Elle lui demande de faire un état des lieux du bungalow que la société occupe, sur le domaine public aéroportuaire. La direction demande aussi de déménager les effets du bungalow et retirer les véhicules de la plateforme aéroportuaire au plus tard le lundi 3 juin.

S’agissant des salariés, Carine Sinaï-Bossou indique qu’il leur appartient de décider de leur avenir. « La CCIG proposera à chacun d’eux de conserver son emploi aux conditions salariales et primes déclarées, en signant un contrat de travail avec la société aéroportuaire de la CCIG dans l’attente d’attribution des marchés. »

La présidente demande aussi à Alain Leroy de se rapprocher des services de la CCIG pour communiquer les éléments lui permettant d’établir le décompte à la fin du mois de mai, afin que les sommes qui sont dues à la société Galéa soient réglées rapidement.

Selon la direction de la CCIG : « Si on ne prend pas cette décision, nous courons le risque d’être attaquer au pénal pour délit de favoritisme. » La société Galéa a été informée que si sa situation est régularisée, elle pourra présenter son ou ses offres aux futurs marchés que la CCIG va proposer.

Bernard DORDONNE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

joko973 05.05.2019

Règlement de compte ? On aimerait que l'état fasse preuve d'autant de fermeté envers les sociétés ou associations qui travaillent pour lui. Et à minima qu'il s'applique à lui-même ce qu'il demande aux autres (cf CDD à répétition dans les hôpitaux ou dans l'EN)...

Répondre Signaler au modérateur
alfredo 10.05.2019
Peut-être nouvelle gouvernance aussi?

Dans la continuité des équipes dirigeantes précédentes, il est frappant de voir la nouvelle présidente pourtant liée à droite ou à gauche, prendre une décision aussi claire.C' est du courage et de transparence semble t- il...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une