• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Blackout général sur tout le littoral guyanais cette nuit : ce que l'on sait

La rédaction Mardi 9 Août 2022 - 08h35
Blackout général sur tout le littoral guyanais cette nuit : ce que l'on sait

Cette nuit, une coupure de courant géante s'est produite en Guyane à partir de 3 h 47 du matin. De Cacao à Apatou, toutes les communes du littoral ont été impactées par ce blackout qui a duré plusieurs heures. Un incident au niveau du barrage de Petit Saut est à l'origine de la coupure. Il a fallu attendre 9 h 21, pour que le réseau soit totalement rétabli. 

Blackout général sur tout le littoral de la Guyane pendant plusieurs heures cette nuit. Si les communes de l'intérieur n'ont pas été impactées, la coupure a bien atteint toutes localités, de Cacao à Apatou, à partir 3 h 47. Il a fallu attendre 9 h 21, pour que le réseau soit totalement rétabli, a indiqué plus tard EDF.

La météo était pourtant clémente ce matin. La raison n'est donc pas là. Dans ce contexte, le préfet Thierry Queffelec a assuré "le besoin d'une investigation technique pertinente" par les équipes d'EDF.

"Mise à l’arrêt des moyens de production couplés au réseau du littoral"
Selon EDF, cette chute de tension "fait suite à la mise en sécurité des deux lignes haute tension reliées à la centrale hydroélectrique de Petit-Saut. La perte de ces deux lignes a entraîné la mise à l’arrêt des moyens de production couplés au réseau du littoral."

Des manoeuvres de redémarrage des centrales ont permis une réalimentation progressive du réseau. 90 % du service avait été remis en place à 6 h 30.

Ainsi, la reprise s'est effectuée, d'abord via la centrale de Dégrad-des-Cannes. Le barrage de Petit Saut a aussi pu redémarrer dans la matinée, à 40% de sa capacité, soit à un peu plus de 40 megawatts, sur les 110 qu'il peut délivrer. 

Sylvain Martino, directeur adjoint en charge des opérations à EDF en Guyane précise également : "En sortie de saison des pluies, le barrage fournit à peu près 65% de l’énergie consommée en Guyane. Et effectivement, le reste, et la stabilité du réseau sont assurés par des moyens thermiques (comme la centrale de Dégrad-des-Cannes ndlr)."

Le gouvernement s'en mèle
"Les sites de consommation les plus sensibles disposant de capacités de secours n’ont pas été impactés, notamment les hôpitaux, l’aéroport ou le Port", indiquaient notamment ce matin le ministère de la Transition énergétique et le ministère chargé des Outre-merUne opportunité pour le gouvernement de rappeler son "soutien au projet de la centrale du Larivot. Ce projet est essentiel à la sécurité de l’approvisionnement en électricité en Guyane en raison du vieillissement de la centrale thermique existante de Dégrad-des-Cannes."

De son côté, Sylvain Martino préfère expliquer : "Le Larivot est une problématique différente de celle-ci. Pour le moment, on se concentre pour comprendre pourquoi les lignes d’évacuation du barrage se sont mises en sécurité, et comment éviter ce type d’incident."

Retrouvez en vidéo la conférence de presse provoquée par la préfecture à la suite de cet événement :



 



 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Benkwa973 12.08.2022

La pocalipse...mdr...notre star. La plus belle image de la Guyane...

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 09.08.2022
n'importe quoi

ici des qu'on a un petit "incident" sur reseau electrique, tout de suite on a la pocalipse et des heures "sans courant"... je propose que l'etat subventionne installation panneaux solaires avec gros bonus en Guyane, comme sa on va boostée l'artisanat local! Faut faire vivre le pays, on est pas tout "fonctionnaire" en Guyane!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
4 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire