France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Ariane-6, chantier pharaonique

Angélique GROS Mardi 17 octobre 2017

4. Frédéric Munos, responsable du chantier ELA 4 pour la direction des lanceurs du Cnes, Philippe Lecocq, chef de site pour Eiffage sur le chantier ELA 4 et Sandrine Richard, responsable de l'étude d'impact environnemental du chantier pour la sous-direction de la protection, de la sauvegarde et de l'environnement du Cnes. (Angélique GROS)

Afficher toutes les miniatures

Les infrastructures sont en cours de construction sur le chantier d'Ariane-6 qui a commencé mi-2015 et doit s'achever mi-2019. Le pas de tir se situera entre ceux d'Ariane-5 et de Soyouz. Le mandataire principal, Eiffage, est en train de réaliser les bâtiments, la structure métallique du bâtiment d'assemblage lanceur et le génie civil, c'est-à-dire les carneaux (photo 7) et le portique mobile (photo 1). Au total, 35 000 m3 de béton seront nécessaires pour ce chantier de 600 millions d'euros qui doit être réalisé en quasiment deux fois moins de temps que les précédents. Le cratère de 30 mètres actuellement visible sert à réaliser l'ouvrage. Il sera ensuite refermé par une dalle qui contiendra la table de lancement et le mât sur lequel viendra rouler le portique mobile qui recouvrira le lanceur et sera reculé pour lancer.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos