France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CONCERT

Un spectacle lyrique exceptionnel en perspective

Jeudi 16 mai 2019
Un spectacle lyrique exceptionnel en perspective
Les élèves des écoles privées catholiques multiplient les répétitions. - roseelieh

Organisé sous la houlette de la direction diocésaine, de l’ensemble des directeurs d’établissements privés catholiques, en partenariat avec l’Association des parents d’élèves et l’Ogec, la prochaine édition des Rencontres de chorales se tient samedi, à partir de 15 heures, à la cathédrale Saint-Sauveur de Cayenne.

Placé cette année sous le signe de l’espérance, cet événement qui a la vocation de proposer un grand show artistique autour du chant choral et de la musique devrait, également, se présenter sous le cachet et le parrainage du très talentueux Frère Antonio André. Cet artiste-musicien-compositeur d’origine angolaise, installé depuis 2004 en Guyane, bénéficie avec toute sa famille d’une réputation de prestige, en œuvrant notamment dans le domaine du chant religieux et éducatif.

Plus de deux heures de spectacle en prévision

Ce grand concert, qui a l’ambition de durer plus de deux heures, prévoit cette année encore, à raison d’au moins deux chants par structure, la représentation artistique de chacune des chorales des huit établissements privés catholiques de Guyane.

En effet, il est bon de savoir que, pour l’occasion, toutes les équipes pastorales sont à pied d’œuvre et sont en train d’organiser des répétitions dans chacune de structures privées catholiques de notre territoire. À savoir l’Externat Saint-Joseph et le groupe scolaire Anne-Marie-Javouhey de Cayenne, Saint-Paul de Cacao, l’école et le collège-lycée Sainte-Thérèse de Rémire-Montjoly, l’annexe Saint-Pierre de Matoury, l’école Saint-Joseph de Mana, l’école Saint-Jean et le lycée-collège Cécile-Cheviet de Saint-Laurent du Maroni.

Pour les quelques 5 500 élèves de l’enseignement catholique de Guyane et la communauté éducative dans son ensemble, la prière représente un moment fort et privilégié du quotidien de la plupart des établissements du premier degré et, dans une moindre mesure, de ceux du second. Nul doute qu’au sortir de la période fervente du temps pascal, cette programmation ambitieuse et de belle facture intéresse tout un chacun, bien au-delà de la sphère de la symphonie religieuse.

H. R.-E.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire