France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Toni Edwige : « Montrer ce que je sais faire »

Propos recueillis par Thomas FETROT Vendredi 04 octobre 2013
Toni Edwige : « Montrer ce que je sais faire »
Tout sourire, Toni Edwige, 17 ans, chantera jeudi soir sur la scène de la Savane Montabo en ouverture du festival. (TF)

À 17 ans, son bac en poche, la Guyanaise Toni Edwige s'apprête à monter sur la scène du Kayenn Jazz festival. Avec l'ambition d'être « la surprise » de la manifestation.

Quelques jours avant de monter sur scène, quel est votre sentiment ?
Au début, ça ne me faisait rien de spécial. Mais plus on approche, avec les répétitions et tout ça, plus je suis excitée! Par le fait d'être sur scène, de montrer tout ce que j'essaie de faire, c'est un ensemble de choses.
Qu'allez-vous chanter ?
Je ne vais rien dire, c'est la surprise du festival! (Rires)
Quelque chose de nouveau ?
(Elle hésite, sourit) Hum, non, je ne dirais pas...
Que représente le Kayenn Jazz festival ?
Quand j'étais petite, je voyais les gens sur la scène mais je ne me rendais pas compte de ce que c'était. Maintenant, oui. Et puis c'est un cadeau du maire. C'est grâce à elle, parce qu'elle m'a invitée à chanter pour ses voeux, que je suis au festival. J'ai prouvé que je pouvais y avoir ma place.
Quand je vous dis « jazz » , vous pensez à quoi ?
Au saxophone, au piano, à tout ce qui est ancien et je ne sais pas pourquoi! Je pense à la chaleur de la nuit, à une ambiance reposante, tranquille. Je n'ai pas de musique particulière en tête. Je pense plutôt à l'état dans lequel on se sent en écoutant la musique. Oui, c'est ça...
Connaissez-vous les autres artistes inscrits au programme ?
Le collectif Denis Lapassion, évidemment (elle est élève à l'Institut de formation aux disciplines musicales de l'artiste, à Cayenne, ndlr).
Et puis j'ai déjà écouté le groupe Incognito (qui arrive de Grande-Bretagne, ndlr). Sinon, les autres, je ne les connais pas.
Qu'attendez-vous de ce festival, à titre personnel ?
(Elle réfléchit) Ce n'est pas parce que je participe que je vais devenir une grande star. Je veux juste vivre un moment de plaisir, sur scène et avec le public. Je veux aussi montrer ce que je sais faire.
Le jazz, justement, comment l'avez-vous découvert ?
Dans un dessin animé avec des pingouins qui chantent et qui dansent (rires)! J'ai commencé à chanter et j'ai adoré ça. Même si je n'étais pas très bonne au début.
Quel a été le rôle de Régine Lapassion dans votre progression ?
Elle m'a montré comment respirer, la justesse... Elle m'a tout appris. Si je dois remercier quelqu'un, c'est elle.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

monchou 06.10.2013

Bravo a vous:! Bel esprit. Remerciements, ambition et humilité . Moi j'aime bien, et le jazz aussi me plait...i love jazz. Je serai au RDv.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3