France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

MUSIQUE : « Un programme d'enfer! »

Propos recueillis par Thomas FETROT Samedi 05 octobre 2013
MUSIQUE : « Un programme d'enfer! »
« Le jazz, ce sont des musiciens rebelles, des chercheurs » (DR)

China Moses est sans doute l'un des artistes les plus attendus de la 9e édition du Kayenn jazz. Accompagnée du pianiste Raphaël Lemonier, la chanteuse espère « secrètement » vivre des moments inoubliables lors du festival.

China Moses au Kayenn jazz festival, enfin ?
Oui! J'avais déjà accepté l'invitation il y a deux ans, mais j'ai dû renoncer car j'étais coincée par le Grand journal (émission télévisée sur Canal +) et les Victoires du jazz. Ça fait longtemps que j'ai envie de participer au Kayenn jazz festival. Et puis j'ai une amie qui m'a toujours parlé de la Guyane, alors j'ai envie de la découvrir. En plus, il y a un programme d'enfer!
Un festival est très différent d'un simple concert. Qu'est-ce qui vous séduit dans ce genre d'événement ?
Ce que j'aime, c'est que les gens qui viennent sont prêts. Ce sont des musiciens extrêmement ouverts. Les publics, aussi, sont très accueillants. Dans une salle de concert, dans un théâtre, c'est aux musiciens de mettre l'ambiance. Dans un festival, c'est le public qui vous y plonge. J'adore ça! Et puis on ne sait jamais qui on va croiser ni comment ça va se terminer.
C'est-à-dire ?
Il n'y a pas longtemps, dans un train, on a rencontré un autre musicien et on a fait un vrai « jam » (concert improvisé) dans le wagon bar! Dans un festival, c'est pareil, tout peut arriver. Et secrètement, on attend ces moments...
Soul, rap, R & B, jazz, blues, vous êtes toujours en mouvement. Qu'est-ce qui vous pousse dans ces directions ?
Comme pour mes albums, c'est une affaire de rencontres. Par exemple, mon aventure dans le jazz n'est pas du tout liée au fait que ma mère est chanteuse (sa maman n'est autre que Dee Dee Bridgewater, ndlr), mais grâce à ma rencontre avec Raphaël Lemonier. On s'est trouvé cette envie de partage sur le jazz, et beaucoup d'autres choses.
Quand vous entendez le mot « jazz » , quelles images vous viennent à l'esprit ?
Celle de rebelles. Des musiciens rebelles, qui ont envie de briser les règles, de jouer avec la musique. Ce sont des chercheurs. Je trouve ça beau que des gens aient pu créer une musique qui est devenue un langage universel. Je suis fière d'avoir hérité de cette culture nord-américaine et d'avoir grandi en Europe. Ça m'a permis d'être exposée à tous les types de musiques.
Nina Simone ne parlait pas de jazz mais de « musique classique noire » .
Le jazz, c'est la musique classique des États-Unis. Mais dire qu'elle est « noire » , c'est oublier une bonne partie des compositeurs! C'est une musique de libération, de vie, qui est extrêmement large et diverse. Tous les rythmes y sont inclus.
Qu'est-ce qui vous inspire aujourd'hui ?
Mon seul thème, c'est la vie! Et tout ce que ça comprend : l'amour, l'amitié, la mort, les bonnes bouffes! (rires)
Qu'allez-vous proposer au public de Guyane ?
On verra avec le décalage horaire! Souvent, les meilleurs concerts sont ceux pour lesquels on est sur le fil de la fatigue. C'est merveilleux le décalage horaire! (rires) On va jouer pour tous ceux qui aiment le blues et les femmes. Tout le monde donc!
LE PROGRAMME
Du lundi 7 au samedi 12 octobre
« Jazz en littérature » : exposition d'ouvrages et de panneaux sur le jazz pour tout public à la bibliothèque Franconie.
« L'odyssée du jazz » à la salle d'exposition de « La Poudrière » .
Mardi 8
18h : master class de danse pour les débutants avec la Compagnie Armstrong Jazz Ballet au Conservatoire de musique, de danse et de théâtre de Guyane (CMDT).
19h : master class de danse pour les confirmés au CMDT.
Mercredi 9
16 h : documentaire sur le jazz en Louisiane, « Faubourg Treme » suivi d'un échange avec Christian Medus, parrain de la manifestation, à la bibliothèque Franconie.
19h : master class de guitare avec Ronald « Boo » Hinkson, de Sainte-Lucie, au CMDT.
20h : spectacle de danse du Armstrong Jazz Ballet (France) au Zéphir.
Jeudi 10
11 h : conférence sur le jazz de Christian Medus et démonstration instrumentale par le Rebirth Brass Band (USA) à l'hôtel Amazonia.
18h : Kayenn jazz parade, défilé d'ouverture du Kayenn Jazz Festival avec le Rebirth Brass Band et les associations Kalawang et Jars Jardin botanique. Départ : Jardin botanique de Cayenne. Soirée concert « Jazz òbò kaz » à l'Espace E. Rey La Savane.
19h : Rebirth Bass Band (USA).
20h 30 : Tonie Edwige (Guyane).
22h : Ronald « Boo » Hinkson (Sainte-Lucie).
23h 30 : jam session (concerts off avec les artistes locaux et internationaux) au Bar des Palmistes.
Vendredi 11
16 h 45 : concert jazz sur les marches de la bibliothèque Franconie.
19h : Collectif Denis Lapassion (Guyane) au Jardin botanique.
20h 30 : China Moses & Raphaël Lemonier (France) au Jardin botanique.
22h : Christian Scott (USA) au Jardin botanique.
23h 30 : jam session (concerts off avec les artistes locaux et internationaux) au Bar des Palmistes.
Samedi 12
10h : Ciné jazz projection du film « Mo'Better Blues » de Spike Lee, au cinéma Eldorado.
11h : master class de trompette avec Christian Scott (USA) au CMDT.
11 h 30 : master class de chant avec Incognito (Angleterre) au CMDT.
19h : Clara Nugent et le Gaia Jazz (Guyane) au Jardin botanique.
20h 30 : Klazz Brother & Cuba Percussion (Allemagne et Cuba) au Jardin botanique.
22h : Incognito (Angleterre) au Jardin botanique.
23h 30 : jam session (concerts off avec les artistes locaux et internationaux) au Guest Lounge.
Dimanche 13
Garden Jazz Party : « Jazz òbò kaz » . De 10 h à 17 h : punch en musique autour du jazz, des musiques populaires et traditionnelles à l'Espace E. Rey La Savane.
18h 30 : Raj Mohan (Suriname) au Jardin botanique.
19h 30 : Malia (Malawi/Angleterre) au Jardin botanique.
21 h : Eddie Palmieri (USA/Porto Rico) au Jardin botanique.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire