France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK

« Mon ambition, c’est que la Fondation soit une réussite ! »

« Mon ambition, c’est que la Fondation soit une réussite ! »

Après s’être rendu l’année dernière à Bordeaux, à Besançon — à la rencontre des communes réunies dans l’association de La Route de l’abolition — et à La Réunion, Jean-Marc Ayrault, l’ancien maire de Nantes et ancien Premier ministre, président du groupement d'intérêt public « Mission pour la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions », était en Guadeloupe cette semaine, à l’occasion du 225e anniversaire de l’abolition de 1794.

Quels sont les enjeux de votre mission à la tête de la future fondation pour la mémoire de l’esclavage, de la traite et de leurs abolitions ?

Le 170e anniversaire de l’abolition de l’esclavage a été l’occasion pour le président Macron de confirmer trois choses : le lancement de cette fondation, le soutien de l’État au Mémorial ACTe en Guadeloupe et la création d’un mémorial en l’honneur des victimes de l’esclavage, qui sera installé dans le jardin des Tuileries à Paris. Lieu hautement...

franceguyane.fr 2581 mots - 07.02.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres