France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
concours

Miss Asie Pacifique a rendu son verdict

Mardi 22 Octobre 2019 - 03h00
 Miss Asie Pacifique a rendu son verdict
Miss Asie Pacifique - dr

Après une semaine de préparation et de bains de foules, les élections ont duré du vendredi 4 au mercredi 9 octobre. Elles se sont déroulées en deux phases préliminaires. Le grand événement officiel de ce concours de beauté intitulé « Coronation » a été le point d’orgue de ce marathon pour les cinquante-trois candidates venues des Amériques comme de l’Asie, en passant par l’Afrique.

Cest dans une chaude ambiance et sous les feux de la rampe que la cinquantaine de cœurs battait dans l’espoir d’une couronne détenue par la Brésilienne Gabriela Palma du Rio Grande du Sud.

Orianne Beuze, la seule représentante du plateau des Guyanes, prenant la place du Suriname absent, y croyait dur comme fer.

Finalement, c’est l’Espagnole Chaiyenne Huisman — la jeune femme maîtrise cinq langues étrangères — qui a remporté la couronne qui semblait promise à la flamboyante Dominicaine Eoanna Costanza.

L’Amérique du Sud termine en trombe avec Carolina Schuller du Brésil, (Rio Grande du Sud), et le Costa Rica de Florella Cortez Arbentz. C’était « la grande favorite » selon les avis venus du sein même des candidates à la couronne suprême. « Elle a un corps d’enfer », disait-on d’elle. Mais, était-ce suffisant pour que la Costaricienne soit l’égérie de cette élection  Asie Pacifique 2019 ?

Pas de T-top 10 pour Orianne Beuze

Epuisée par l’intensité de la soirée, Orianne Beuze n’a pas réussi a franchir la dernière étape, alors que le prix de Miss Penenkasisit Festival Queen lui avait été décerné et semblait de bon augure au milieu des cinquante-trois beautés issues de la diversités.

« J’ai eu la chance de pouvoir voyager au contact d’autres candidates. Maintenant, je sais vers qui me tourner si je pars à l’étranger. Être le précurseur de ce concours pour la Guyane est une chose, mais mon souhait serait d’envoyer une autre Guyanaise l’an prochain. Je saurai l’épauler, pour avoir vécu ce concours », explique-t-elle.

Le concours en Guyane ?

Avec l’aide de Bruno Lestienne, le président du comité Miss Asie Pacifique International France, Orianne Beuze a l’intention de sélectionner et préparer des candidates guyanaises à Miss International et à Miss Monde. De là à s’implanter en Guyane ? Qui sait ?

Dans tous les cas, avec une telle fourchette de candidates, le pays hôte se fait une publicité du diable. Les Philippines viennent d’organiser Mister Monde  et enchaînent sur Miss Earth .

Eugène ÉPAILLY

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Une

Xavier Harry récompensé à New York

FXG à Paris - Lundi 21 Octobre 2019

3 commentaires
Ile de Cayenne

Djamila Zéphyrin Henri Léo sacrée Miss Cayenne

P.R. / Photos : Kathryn Vulpillat - Dimanche 20 Octobre 2019

• PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION

A la une
4 commentaires
1 commentaire