France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
PAK LAGWIYANN

Macouria : le titre du meilleur bouillon Wara de l'année est attribué à...

Elias Halile-Agresti (e.halile-agresti@agmedias.fr) Samedi 16 Avril 2022 - 18h40

C'était jour de fête ce samedi, à Macouria. Et pour cause, le temps d'une journée la commune est devenue la capitale guyanaise de l'Awara. C'est sur la place principale, au bourg de Tonate, qu'a eu lieu la septième édition de "Lafèt Wara", et l'élection du meilleur bouillon de l'année.

© EHA

Les finalistes pour le bouillon.

Guilyse, gagnante dans la catégorie bouillon.

Les finalistes dans la catégorie dessert.

Frantz, gagnant dans la catégorie dessert.

© EHA

© EHA

© EHA

© EHA

© EHA

Les membres du jury.

Les membres du jury.

© EHA

© EHA

© EHA

© EHA

 - EHA
Les finalistes pour le bouillon.
Guilyse, gagnante dans la catégorie bouillon.
Les finalistes dans la catégorie dessert.
Frantz, gagnant dans la catégorie dessert.
 - EHA
 - EHA
 - EHA
 - EHA
 - EHA
Les membres du jury.
Les membres du jury.
 - EHA
 - EHA
 - EHA
 - EHA
 L'événement a commencé aux alentours de 8h, ce samedi matin. Des dizaines de guyanais sont venus à Macouria pour visiter les stands de cette édition 2022 de "Lafèt Wara".
Un rendez-vous incontournable
 
Le public, le soleil, et même la pluie ont répondu présents. Mayo 2 Kaw et Nadine Léo ont animé le début d'après-midi. C'était donc une belle journée pour "Lafèt Wara". Celle qui célèbre l'Awara, qui départage les meilleurs desserts, et surtout, le meilleur bouillon de l'année. Le bouillon d'Awara, le plat typique en Guyane. La plat national, le plat phare. Celui que l'on savoure divinement le dimanche de Pâques, notamment.

Alors ce samedi, c'est à Macouria qu'il fallait être pour participer à "LaFèt Wara". Car une fois par an, comme chaque année depuis 8 ans (l'édition 2020 a été annulée à cause de la crise sanitaire), "LaFèt Wara" se déplace d'une commune à une autre, pour célébrer l'Awara sous toutes ses formes.

Le rendez-vous est systématiquement pris lors du week-end de Pâques, tradition oblige. Au programme cette année à Macouria: différents stands, situés en rectangle tout autour de la place centrale. On y trouvait toutes les nuances d'Awara à déguster, bien-sûr. Mais aussi des bijoux et différents objets de traditions guyanaises. Un autre espace était dédié au jury qui enchaînait les dégustations et les prises de notes pour départager les quinzes candidats en lice dans la catégorie "Bouillon Wara", et les quinzes autres candidatures en lice dans la catégorie dessert.

Un dénominateur commun à toutes ces préparations : l'Awara (le fruit). Le reste est libre d'interprétation... Puisque, "un peu comme pour la boullabaisse marseillaise, il n'y a pas de véritable recette du bouillon Wara. Il n'y a pas non plus de critères établis pour les membres du jury. Ils votent avec leurs sensibilités", nous confiait Rilou Yago, le président de l'association "Régie Guyane" qui organise l'évenement. Iris, candidate arrivée deuxième l'an dernier dans la catégorie Bouillon, nous confiait un autre élément indispensable pour mener à bien sa préparation : la patience - puisqu'il faut jusqu'à une semaine de préparation, pour réussir un bon bouillon.

Le palmares 2022

- Classement "Miyo Dousin Wara" : 1er prix - "Frantz" ; 2e - "Gwlady" ; 3e - "Mathilde" ; 4e - "Deborah" ; 5e - "Virginie"

- Classement "Doko Bouyon Wara" : 1er prix - Guilyse (Sinnamary) ; 2e - Dariella (Rémire-Montjoly) ; 3e - Marie-Anna (Macouria) ; 4e - Robert (Saint-Laurent du Maroni) ; 5e - Frédéric (Matoury)

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Paassy 18.04.2022
Pas vrai

"le plat typique en Guyane. La plat national, le plat phare"
Je ne comprend pas cette exagération autour du bouillon d'awara.
Si c'est effectivement le plat typique du littoral Guyanais, ce n'est pas du tout un plat traditionnel commun à tous les Guyanais.
Que ce soit chez les amérindiens ou chez les populations du fleuve, on ne consomme pas du tout le bouillon d'awara !!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Une

Macouria: Retour en images sur "LaFèt Wara"

Elias Halile-Agresti (e.halile-agresti@agmedias.fr) - Dimanche 17 Avril 2022

Pour retrouver notre article sur le sujet, cliquez ici .

1 commentaire
A la une
1 commentaire