France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Macouria : le festival de théâtre reporté en août ?

A.G. Mardi 14 Avril 2020 - 10h27
Macouria : le festival de théâtre reporté en août ?
L’homme qui tua Don quichotte est programmé durant le Festival passerelle des arts scéniques et scénographique qui pourrait être reporté en août - David Anémian

Face à la crise sanitaire, le théâtre de Macouria ne désarme pas ! Il projette de reprogrammer les pièces prévues en fin de saison dans les prochains mois et son festival Passerelle des arts scéniques et scénographiques, en août.

Fermé depuis le 16 mars à cause du coronavirus, le théâtre de Macouria a dû annuler toutes les pièces prévues jusqu’à la fin de la saison. Ses équipes travaillent cependant déjà à la reprogrammation, dans la mesure du possible, de certains spectacles. C’est le cas pour L’écume, un spectacle chorégraphique avec une créatrice guyanaise et une danseuse toulousaine, Murielle Merlin, qui devait être programmé le 15 avril et avait déjà fait l’objet d’un report. Le spectacle L’Ami de mon ami, orienté jeune public et prévu après les vacances de Pâques doit aussi être repoussé. Le spectacle Guyane « Milles » Guyanes, de la compagnie Zoukounyanyan, sera également reporté. « On va peut-être les reprogrammer pendant les grandes vacances ou en septembre, selon la disponibilité des artistes. On ne sait pas trop encore », s’interroge le directeur adjoint à la programmation, Grégory Alexander.
Pas de représentation pour J’appelle mes frères
La deuxième représentation de 3 rivières, quant à elle, est annulée sans report. « Ce spectacle remplaçait la pièce Samouraï noir qui réunissait cinq artistes japonais. Très vite, on s’est rendu compte que, en raison de l’épidémie de Covid-19, ce serait impossible de les faire venir. Tamangoh, un artiste guyanais qui réside à New York, se produisait en Martinique à ce moment-là. Il a accepté d’assurer une date pour éviter qu’on annule », précise Grégory Alexander.
J’appelle mes frères n’aura a priori pas lieu du tout non plus. « C’est un spectacle lourd. Ça va être difficile de le reprogrammer. Il nécessitait de la reconstruction de décors sur place. Les lycées de Matiti et Matoury devaient y participer. Les classes avec option théâtre devaient aussi collaborer à ce spectacle évolutif. La pièce réunit des équipes professionnelles et non-professionnelles sur le plateau », regrette Grégory Alexander.
Le Festival de théâtre pendant les grandes vacances
Cette crise vient aussi bousculer le lancement de la première édition du festival Passerelle des arts scéniques et scénographiques (Pass). « Notre festival Rencontre de théâtre amateur devait changer de forme cette année et devenir le Pass. On fait de la programmation professionnelle toute l’année et il y a un tissu non-professionnel important dans le département. L’idée, c’est d’accueillir deux spectacles professionnels et six compagnies amateurs qui, grâce au festival, auront un relai d’expérience, des masterclass, des stages, etc. » Le festival était prévu du 29 mai au 1er juin mais tous les évènements et festivals sont interdits jusqu’à la mi-juillet. « Avec le confinement, les compagnies de théâtre amateur n’ont pas eu le temps de travailler leur projet. On va essayer de l’organiser en août mais on ne peut encore donner de date précise », constate Grégory Alexander.
Pas de Tremplin Jeune création cette année
Le festival avait aussi vocation à s’ouvrir à l’international, cette année. « Parmi, les deux compagnies professionnelles programmées, nous devions par exemple accueillir Dolorès Calvi, une artiste argentine de mât chinois, qui est dans la veine des nouvelles écritures circassiennes. Elle aurait proposé son expérience aux jeunes de Latitude cirque, à Saint-Laurent du Maroni, pour créer un spectacle en collaboration. »
Un Tremplin jeunes artistes devait également être lancé en partenariat avec un festival espagnol. « J’avais programmé Dolorès Calvi après l’avoir vue en 2018 dans le festival Artescena, à Ávila, en Castille, où j’étais jury. A l’issue de cette édition, nous étions convenus d’une coopération et de la création d’un Tremplin Jeune création, destiné à tous les créateurs de moins de 30 ans ou à ceux qui élaborent un projet professionnel: le gagnant doit bénéficier d’une diffusion de cinq dates en Guyane et d’une date dans le festival Artescena. En parallèle, nous devions accueillir les gagnants du festival espagnol. Il était donc prévu d’inaugurer ça avec Dolorès Calvi mais ce ne sera pas possible cette année. Nous lancerons le Tremplin l’année prochaine car il faut que les jeunes aient le temps de travailler à leur projet », regrette Grégory Alexander.
La saison 2021 affectée
Une programmation est envisagée durant les grandes vacances à Macouria, période pendant laquelle le théâtre est généralement off, car le monde culturel est entièrement bouleversé par l’épidémie de Covid-19. « Normalement, pendant cette période, je fais mon travail de programmateur: j’écume les festivals pendant tout le mois de juillet afin de repérer des créations pour construire mes prochaines saisons », raconte Grégory Alexander. Avec l’annulation du festival d’Avignon et de nombreux autres évènements, le coronavirus risque ainsi d’affecter la saison 2021-2022 du théâtre de Macouria. « J’aurais dû voir différentes pièces et spectacles dans la perspective d’un accueil pour la saison 2021. On risque donc d’être obligés de reprogrammer des pièces, même si je n’aime pas trop ça car, pour moi, chaque saison a une cohérence », déplore Grégory Alexander.
En attendant, les formateurs, le régisseur, la chargée de communication et le technicien de surface du théâtre sont au chômage technique. Malgré tout, une bonne nouvelle pour les abonnés au théâtre de Macouria : leur abonnement sera prolongé et ils bénéficieront de tarifications préférentielles d’une saison à l’autre.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
3 commentaires
1 commentaire