• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Loto du patrimoine 2021 : le Musée Alexandre-Franconie retenu en Guyane

P.R Lundi 5 Avril 2021 - 07h19
Loto du patrimoine 2021 : le Musée Alexandre-Franconie retenu en Guyane
Musée départemental Alexandre Franconie (c) Fondation du patrimoine_MyPhotoAgency_Ronan Lietar

Pour son édition 2021, le Loto du Patrimoine a retenu 5 sites en Outre-mer. Pour la Guyane, il s’agit du musée Alexandre-Franconie à Cayenne. Les travaux de rénovation de ces monuments emblématiques doivent être financés avec le soutien de la Mission Bern.

 La Guyane, la Martinique, la Guadeloupe et La Réunion vont pouvoir bénéficier du soutien de la Mission Bern pour cinq de leurs sites emblématiques : la Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Pointe-à-Pitre, le Moulin à vent de la Sucrerie Roussel-Trianon à Marie-Galante (Guadeloupe), la Villa Didier à Fort-de-France (Martinique), le Musée Alexandre-Franconie à Cayenne et l'ancien Pénitencier pour enfants de l'îlet à Guillaume (La Réunion).

Le musée cayennais pourra ainsi bénéficier de travaux, notamment au niveau des réseaux d'évacuation d'eaux pluviales. Construit entre 1824 et 1842 par la famille Franconie, le bâtiment héberge depuis 1946 le musée départemental. "Les travaux ne devraient pas empêcher son ouverture et permettront d’améliorer l’accueil des visiteurs", explique la Mission Bern : "Il s’agit d’une restauration générale de l'édifice. Les travaux sont répartis en cinq phases. Une première phase (aile C) est une réelle urgence compte tenu de l’état très préoccupant de ce petit édifice. Les travaux peuvent être menés sans impacter l’activité de la bibliothèque et du musée, et comprendront également la reprise complète à neuf des réseaux fluides." Le coût total des travaux, qui devraient débuter en 2021 et se terminer en 2024, s'élève à 4,2 millions d'euros.

Musée départemental Alexandre Franconie (c) Fondation du patrimoine_MyPhotoAgency_Ronan Lietar -

 
Histoire
 
 L'immeuble fut bâti entre 1824 et 1842 par la famille Franconie. En 1888, à la suite de la destruction du musée local de la Colonie lors de l'incendie de Cayenne, le gouverneur E. Mewart fit don du rez-de-chaussée de l'immeuble qui avait été acheté par l'administration coloniale à Paul Gustave Franconie, le fils d'Alexandre Franconie. Le 15 octobre 1901 fut inauguré le nouveau musée. Il reconstitue un microcosme, un concentré de Guyane : des collections d’histoire naturelle au bagne, en passant par les monstres, l’artisanat amérindien, un tronc de palmier bifide, des têtes de bagnards décapitées et formolées, un pied bot boni créole, des maquettes, minéraux, tableaux historiques, etc. En 1885 fut inaugurée la bibliothèque qui prit le nom d'Alexandre Franconie en hommage à ce célèbre habitant. L'étage restait toutefois attribué à des services d'Etat : les bureaux du secrétaire général, puis de la D.A.S.S., puis des services culturels du département. En 1946, le musée local devint le musée départemental.
 
 
En tout, 18 projets ont été choisis pour bénéficier d'un soutien financier. Confiée par le Président de la République à Stéphane Bern, et soutenue par la Fondation du patrimoine, le ministère de la Culture et la Française des Jeux, la Mission Bern a permis de débloquer 127 millions d'euros depuis son lancement. 260 sites ont déjà fait l'objet de travaux sur les 527 sélectionnés en quatre ans.

Les dotations financières pour les sites sélectionnés cette année sera annoncée à l'occasion des Journées du patrimoine, les 18 et 19 septembre prochain.

Musée départemental Alexandre Franconie (c) Fondation du patrimoine_MyPhotoAgency_Ronan Lietar -

L'église d'Iracoubo est en danger
Dans nos colonnes du 10 mars dernier, un cri d'alerte était lancé par l'association Amicale Saint-Joseph d’Iracoubo qui a pour vocation de valoriser et d’entretenir l’église d’Iracoubo. Classée aux monuments historiques pour ses fresques intérieures, celle-ci est en train dépérir.

Entre problèmes d'éléctricité, fuites d'eau, manque d'aération, attaques de thermites, ces peintures risquent d'être vite dégradées ainsi que la structure même de l'église. Sa restauration devient urgente et était pourtant prévue.

En effet, tel que nous vous l'avions annoncé en juillet 2020, l'église avait été retenue parmi les 5 sites d'Outre-mer pour le loto du Patrimoine 2020. Grâce aux gains de l'édition 2019 de ce Loto, elle devait bénéficier de travaux de restauration. "Sauf que depuis c'est silence radio, nous n'avons plus de retour" indique le président de l'association, Richard Joigny. Celui-ci a interpellé la mairie d'Iracoubo dès le 1er février dernier et compte à présent solliciter la collectivité territoriale de Guyane ainsi que l'association nationale des bâtiments de France

De son côté, la Mission Bern avance que "les besoins de financement ont été intégralement couverts, dans la limite de 500 000 € pour les projets emblématiques et 300 000 € pour les projets de maillage. Ainsi, les projets emblématiques ont été aidés à hauteur de 6,11 millions d’euros, et les projets de maillage à hauteur de 15,25 millions d’euros."





Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos