France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le tribunal administratif exhibe son patrimoine

Jeudi 26 Septembre 2019 - 03h05
 Le tribunal administratif exhibe son patrimoine
Le bâtiment qui accueille le tribunal administratif rue Schoelcher à Cayenne est reconnaissable par les grilles de couleur rouge posées devant l'entrée pour des raisons de sécurité. - BERNARD DORDONNE

Le tribunal administratif, identifiable à ses grilles rouges (notre photo, ci-dessous), dans la rue Schœlcher à Cayenne, a pour la première fois ouvert ses portes lors des Journées européennes du patrimoine ce week-end. L’initiative a été saluée par la vingtaine de visiteurs qui ont franchi, samedi, les portes du bâtiment de style colonial situé à proximité de la place des Palmistes, à côté de l’ancien hôpital Jean-Martial.

Cette maison, qui accueille les audiences des juges administratifs, a été inaugurée le 13 septembre 2002 par Jean-François Théry, président de section au Conseil d’État, chef de la mission d’inspection des juridictions administratives. Lors de cette inauguration, le vice-président du Conseil d’État était représenté par Antoine Delcourt, président des tribunaux administratifs de Fort-de-France, Basse-Terre, Cayenne et Saint-Pierre-et-Miquelon.

Samedi, lors de cette première édition dans le cadre des Journées du patrimoine, le président du tribunal administratif en personne, Laurent Martin, a assuré l’accueil des visiteurs. Les visites guidées ont été assurées par le magistrat Thomas Vollot. Dans ses attendus, il a raconté l’histoire de la juridiction administrative, son organisation et son fonctionnement. Il a également expliqué sa mission qui consiste à trancher les litiges entre les citoyens et les administrations.

Les visiteurs ont également découvert l’histoire spécifique du tribunal administratif de la Guyane, héritier du « Conseil du contentieux administratif ». Ce dernier avait été créé par l’ordonnance du roi Charles X du 27 août 1828 sur « le gouvernement de la Guyane française », la même qui régit le paiement des prêtres aujourd’hui par la Collectivité territoriale. Ce conseil du contentieux administratif était ensuite devenu « Conseil de préfecture » en 1947, puis en tribunal administratif en 1953.

Les visites se sont achevées sur la terrasse du tribunal, au premier étage à côté du bureau du président, par des échanges entre les visiteurs et plusieurs membres de la juridiction (notre photo, ci-dessus).

 B. D.

La terrasse du TA qui sert aussi de lieu de réunion du président de l'institution administrative a accueillis les visiteurs de la première édition des journées du patrimoine. - BERNARD DORDONNE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Une

Xavier Harry récompensé à New York

FXG à Paris - Lundi 21 Octobre 2019

3 commentaires
A la une
Une

Le lancement d'Ariane reporté à demain

P.R. - Vendredi 22 Novembre 2019