Le CESE veut que soient « valorisées » les langues d’Outre-mer

 Le CESE veut que soient « valorisées » les langues d’Outre-mer

En prévision des États généraux du multilinguisme dans les Outre-mer qui se tiendront en 2021 à La Réunion, dix ans après ceux tenus à Cayenne en 2011, une délégation du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a été reçue mercredi par le ministre de la Culture, Franck Riester. Isabelle Biaux-Altmann, conseillère de Saint-Martin, Patrick Bernasconi, président du CESE, Philippe Edmond-Mariette, secrétaire du CESE et conseiller de la Martinique, et Paul de Sinetys, délégué général à...

franceguyane.fr 300 mots - 11.01.2020
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir