France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
formation

Kokolampoe accueille sa première promotion d’étudiants acteurs

Mercredi 23 Octobre 2019 - 03h00
 Kokolampoe accueille sa première promotion d’étudiants acteurs
Formateurs et élèves écoutent avidement la présentation du DUPMA, lundi, à Saint-Laurent-du-Maroni. - hespels

Onze élèves ont tenté l’aventure du DUPMA, le diplôme universitaire de préparation aux métiers d’acteur. Au camp de la Transportation, ils vont être encadrés pendant deux ans par des professionnels, des intervenants de l’université de Guyane et par le théâtre-école Kokolampoe.

Onze étudiants inscrits en diplôme universitaire métiers d’acteur (DUPMA) vont être formés pendant deux ans, à Saint-Laurent. Sur onze hommes et femmes de 20 à 30 ans, sept sont présents ce lundi matin, pour la rentrée des classes du tout nouveau DUPMA. Les quatre autres, déjà professionnels en activité, sont retenus par leurs obligations d’acteur. D’entrée de jeu, le ton est donné : la nouvelle formation proposée par Kokolampoe s’adresse aussi bien à des jeunes passionnés qu’à des comédiens confirmés, à la recherche d’un diplôme universitaire, d’une formation offrant aussi des bases théoriques.

« Apprendre et développer sa créativité »

Sur la scène de la case 9 du camp de la Transportation, les responsables de la formation ne disent pas autre chose aux élèves. Avec plus ou moins de théâtralité, d’effets de manche dramaturgiques, tous insistent sur le caractère à la fois « scientifique », intellectuel et pratique de l’enseignement dispensé.

En partenariat avec l’École nationale supérieure aux arts et techniques du théâtre de Lyon et l’université de Guyane, ce diplôme entend préparer les comédiens de l’Ouest tant à leur métier qu’aux concours d’entrée aux grandes écoles du domaine.

Du haut de ses 23 ans, Ysabelle Saiti écoute attentivement les mots de ses futurs enseignants. Venue au théâtre par une option au lycée, puis par des stages à Kokolampoe, elle est impatiente « d’apprendre, de découvrir le milieu, de pratiquer » et de « développer sa créativité » sur scène. Avec un double objectif : devenir comédienne et dramaturge.Malgré sa motivation évidente, sa nervosité est visible ce lundi, trahie par ses traits crispés et son regard sans cesse voletant. « Il y a une pression », finit-elle par avouer, se demandant si elle saura « être à la hauteur ». Mais attention, prévient la jeune femme, ce n’est « pas du stress négatif », plutôt la marque de son impatience, de sa « hâte de commencer ».Comme elle, dans la salle, tous semblent partagés entre joie de la découverte et peur de l’inconnu. Heureusement pour eux, Ewelyne Guillaume, codirectrice du centre dramatique, a des rêves et de l’enthousiasme à foison. Ce projet, elle y croit et veut le voir se pérenniser. Non seulement pour former des comédiens, mais aussi, plus largement, pour « optimiser le potentiel artistique fort » des jeunes de la région.

S. Z.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Une

Xavier Harry récompensé à New York

FXG à Paris - Lundi 21 Octobre 2019

3 commentaires
Ile de Cayenne

Djamila Zéphyrin Henri Léo sacrée Miss Cayenne

P.R. / Photos : Kathryn Vulpillat - Dimanche 20 Octobre 2019

• PLUS DE DÉTAILS DANS NOTRE PROCHAINE ÉDITION

A la une
5 commentaires
1 commentaire
1 commentaire