• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
DISPARITION

Huguette Nouvet : décès d’une figure mananaise du monde associatif, musical et de l’enseignement

Xavier-Paul Le Pelletier Lundi 29 Mars 2021 - 16h30
Huguette Nouvet : décès d’une figure mananaise du monde associatif, musical et de l’enseignement
Huguette Nouvet aux côtés de sa fille Gilda Rey - DR

Professeure des écoles, pilier associatif, auteure-compositrice-interprète et toute première guyanaise à remporter une élection municipale en tant que tête de liste ; Huguette Nouvet s'en est allée à 75 ans rejoindre sa maman, Man Tina, doyenne de Mana. Les obsèques d'Huguette Nouvet auront lieu demain, mardi 30 mars à 10 H 00 à Cayenne.


Née demoiselle Augustin, Huguette Nouvet voit le jour le 27 janvier 1946 à Mana. Elle y passe son enfance avant de rejoindre Cayenne pour ses études au lycée avant de suivre les traces de sa mère, Clémentina Francis (ancienne doyenne de Mana, décédée à 101 ans en Janvier) et rejoindre l'enseignement. Professeure des écoles dans l'élémentaire, elle y éduque des centaines de cayennais et y créé l’ASCM (association socio-culturelle de Mana, basée à Cayenne) avant de devenir maître-formatrice. Elle a été distinguée pour son engagement scolaire en étant décorée des Palmes académiques.

Mariée à Pierre Rey, père de ses deux premiers enfants Pierre -dit Kiko- et Gilda, elle épouse dans les années 80 en secondes noces Roger Nouvet, père de ses deux autres enfants Sonia et Sylvio, dont elle conservera le nom.

Devenue veuve, elle part s’installer une dizaine d’années à Paris où elle enseigne dans le XVIe arrondissement avant de revenir en Guyane en 2005. Date à partir de laquelle Huguette crée sa seconde association Guyane Sans Frontières (GSF), à l’origine notamment de la naissance très récente en 2020 de l’équipe de basket-ball de Mana.

Très engagée pour le développement de sa commune sans pour autant s’affilier à un parti, elle prend la tête de la liste qui remportera l’élection municipale de Mana en 1989. Victorieuse, Huguette Nouvet devient la toute première guyanaise de l’histoire à remporter un scrutin municipal en tête de liste. Liste, qui conduira l’actuel sénateur Georges Patient au poste de premier édile de la commune.

Musicienne accomplie, elle pratique très tôt le chant et la guitare. Auteure-compositrice-interprète, elle est à l’origine de chansons devenues des hymnes pour les guyanais telles que « Pryè » et « A Deux » qui figurent sur l’album « Son Pou Moral » de sa fille Gilda Rey. Dès les années 70 elle est reconnue par ses pairs en remportant au mythique cinéma Apollo le concours de la chanson créole. Une victoire avec les titres « Patience » et « Vérité », selon l’association Megamazonie qui a publié un hommage ce matin et qui organise la cérémonie des Lindor dont Huguette Nouvet a été membre du jury en 2010.

Mère de quatre enfants, neuf fois grand-mère et une fois arrière-grand-mère, Huguette Nouvet est décédée ce samedi 27 mars à 13 H 00 au centre hospitalier de Kourou des suites d’une longue maladie.

Elle sera enterrée demain mardi au cimetière de Cayenne aux côtés de son second époux Roger Nouvet.

Son fils, Pierre, Kiko Rey, fondateur du reggae band Blackwood est lui aussi actuellement hospitalisé et placé en réanimation Covid. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

La rédaction de France-Guyane adresse ses sincères condoléances à sa famille, ses proches et amis.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos