France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CULTURE

EN IMAGES : Chimen Krwazé/Dékrwazé à Roura

Jean-Marie TECUA Dimanche 1 Août 2021 - 11h28

L'office du tourisme du centre littoral a organisé 3 jours d'activités dans les environs du bâtiment du point d'information du tourisme (PIT) de Roura. Retour sur la belle soirée de samedi. 

  • Une belle robe d'antan © JMT

  • Sandre Trochimara, maire de Cayenne chante Haapy day ! © JMT

  • Oeuvre de Jose? Legrand © JMT

  • Jean-Claude Labrador, maire de Roura © JMT

  • Démonstration de Djokan © JMT

  • © JMT

  • Théâtre l'Univers © JMT

 La Kaz Tan Lontan a élu domicile pour exposer la reconstitution d'une habitation d'antan avec une pléiade d'objets d'autrefois. Ces trois jours ont permis surtout aux jeunes de découvrir ou redécouvrir la culture créole avec l'initiation au tanbouyen, au Djokan, et la gastronomie beaucoup appréciée ce samedi matin avec des plats sucrés salés d'antan, ou encore une exposition sur quelques pièces de madras réalisées par José Legrand.

En fin d'après-midi les tanbouyens accompagnaient une petite dizaine d'adeptes du Djokan dont Yanick Théolade, créateur de cet art martial. Dans le public, nous pouvions constater la présence de Sandra Trochimara, maire de Cayenne et représentante de la CACL, d'Emmanuel Prince vice-président de la CTG et Maggy Facorat-Prévoteau représentant le Maire de Roura qui a rejoint en cours de soirée.

Puis le spectacle a débuté par un défilé de dames en différentes tenues traditionnelles : Ti cayennaise, la mulâtresse, jeune cayennaise, la robe blanche de cérémonie, la robe peignoir, la robe du dimanche et la robe princesse... Une narration sur l'esclavage défilait sur un fond musical.

Hélène Paul, président de l'OTCL a annoncé qu'il y aura toujours des activités dans le bâtiment du PIT et ses jardins.

Après des discours d'introduction et de remerciement le Djokan a entamé une prestation chantée au tanbouyen puis les danses ont rythmé ce début de soirée.

Des danseuses tout de blanc vêtues ont déambulé dans le public et ont dansé durant les contes narrés par quatre conteuses du théâtre de l'universel de Cayenne.

Ce fut un superbe spectacle de danses et de narration, un vrai son et lumière. Puis Miremonde a présenté 3 slams dont un sur le temps qui défile trop vite. Le chant "oh happy day" a été entonné par tout le public sous l'égide d'un chanteur qui a été accompagné par Sandra Trochimara !

Un cocktail façon Covid (chacun sa boisson et sa box garni de bon petits plats) a clôturé cette première partie. En deuxième partie, ce fut la parole libérée où toute personne qui le souhaitait a pu s'exprimer. Cette belle soirée s'est tenue en présence des étoiles sans un brin de pluie.

Dimanche soir le même spectacle sera accessible au public sur réservation par Whatsapp au 06 94 44 08 00


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
5 commentaires

Vos commentaires

Nkaiser973 02.08.2021
batiment du parc naturel regional

Le batiment appartient au parc naturel regional de la guyane, 1/4 est occupé par le pit de roura

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 01.08.2021

Encore une fois, la Guyane ne résume pas à la culture créole...

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 02.08.2021
Racisme anti kreol

Je vous est deja reperé, vous etes un "DETESTEUR" de la culture creole. Faut vous faire soignez si les creoles vous obsede a se point!

Répondre Signaler au modérateur
A. LEA 02.08.2021

Elle devrait donc disparaître, selon vous ?

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 02.08.2021

Ai-je écrit cela ? Je répète : la Guyane ne se résume pas à la culture créole n'en déplaise aux illuminés xénophobes...de plus, les créoles ne sont pas plus autochtones que les métropolitains...rappelons juste des faits.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire