France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
littérature

des ATELIERs D’ÉCRITURE RICHES EN ÉMOTION, en PARTAGE ET en ÉCOUTE

Samedi 16 Novembre 2019 - 03h00
 des ATELIERs D’ÉCRITURE RICHES EN ÉMOTION, en PARTAGE ET en ÉCOUTE
Aline Belfort anime un atelier d'écriture avec les écoliers de Régina, le 7 novembre. - Tania Saint-Aimé

L’auteure Aline Belfort a rencontré les écoliers de Régina pour les initier au « monde de l’écriture ».

La bibliothèque de Régina a accueilli l’auteure Aline Belfort,  pour une rencontre littéraire et d’atelier d’écriture, le 7 novembre dernier. La matinée s’est déroulée en deux  phases : à 9h30, la présentation par l’auteure de son dernier livre, Portraits de femmes guyanaises, pionnières dans les métiers à dominance masculine, avec les élèves de l’école élémentaire et du collège Pierre-Ardinet, sur leur choix d’orientation, leurs futurs métiers... puis un atelier d’écriture.

Au début de la séance, Aline Belfort a demandé à chacun de se présenter dans un petit portrait. Puis, les élèves ont rédigé, à leur convenance, le portrait d’un illustre personnage guyanais, d’un parent, d’un artiste, ou la description du métier qu’ils aimeraient exercer...

Aline Belfort les a fait travailler sur le passage de l’oral à l’écrit,  de la pensée à l’écrit, ce qui relève d’un apprentissage et qui peut être aussi spontanée. Par delà  les arts plastiques et la musique, les élèves ont acquis la possibilité de s’exprimer par l’écriture. L’imagination, les émotions, la création étaient présentes.

L’objectif de cet atelier était de leur montrer que les mots ont un sens, que parler en public n’est pas une chose aisée, et qu’il faut être  ouvert sur le monde où l’écriture et la langue se rejoignent par la plume.

Pour l’écrivaine, ce fut un échange très riche, les jeunes ont été très naturels. Aline Belfort a eu le sentiment qu’ils étaient réceptifs à beaucoup de choses et qu’il fallait vraiment saisir cette disposition pour les éveiller à leur environnement sous toutes ses formes. Une expérience à renouveler !

T. S.-A.

Aline Belfort anime un atelier d'écriture pour les écoliers de Régina, le 7 novembre. - Tania Saint-Aimé
Aline Belfort et des écoliers de Régina. - Tania Saint-Aimé

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire