France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
Marie-Georges Thébia présente son premier roman jeunesse guyanais

« Copéna n’appartient à personne, à nous de nous l’approprier »

« Copéna n’appartient à personne, à nous de nous l’approprier »

Mon nom est Copéna, le premier roman guyanais sur l’histoire de l’esclavage destiné aux 8 ans et plus, sort demain en librairie. Marie-Georges Thébia, son auteure, sera à la séance de dédicaces aujourd’hui à la librairie Cas’A Bulles de Cayenne et demain à celle de Rémire-Montjoly.

Qu’est-ce qui vous a poussé a écrire un roman pour la jeunesse sur l’histoire de la Guyane ?

Le point de départ, c’est une prise de conscience avec les événements de mars 2017. Je me suis aperçue que, certes, il y avait des ouvrages pédagogiques ou des romans pour adultes mais je pense qu’ils ne sont pas forcément accessibles. Est-ce que l’accessibilité, c’est péjoratif ? Je pense que non. L’essentiel, c’est de faire passer un message et, en ce qui me concerne, à mon petit niveau, contribuer à...

France-Guyane 1248 mots - 10.05.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres