France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ABOLITION

Comment suivre les commémorations du 10 juin cette année ?

France-Guyane Mercredi 9 Juin 2021 - 19h45

- DR

 Point d’orgue en Guyane du mois des commémorations de l’abolition de l’esclave, la journée du 10 juin est l’occasion pour les guyanais de se recueillir en mémoire de nos ancêtres déportés au cours de la traite-atlantique à l’origine de la déportation de plus de 100 millions de personne depuis l'Afrique vers les colonies des Amériques.

La mairie de Cayenne sera présente à 11h00 pour un hommage aux ancêtres ainsi qu’un appel aux tambours au cercle des esclaves sur la Place du Coq, face au marché de Cayenne. Des extraits de la loi Taubira, qui célèbre cette année ses 20 ans, y seront lus et des offrandes aux anciens seront effectuées.

À 16h00 au niveau du rectorat se tiendra, toujours organisé par la mairie de Cayenne, un pré-vernissage d’une œuvre du plasticien Jean-Paul Triveillot autour de la thèmatique : " Des peuples de Guyane à la nation Guyanaise " face à son œuvre Lèspri Lémansipasyon Lagwiyann.

Au 42 rue Madame Payé, sur le terrain Damas se tiendra une programmation organisée par l’Association des Amis de Léon Damas (ASSALD) à partir de 17h00. Chants, poésies, slams et rituels seront assurés au cours de la soirée par plus d’une vingtaine d’artistes et de membres de l’association dans une ambiance musicale et dansante qui sera aussi occupée par de nombreux débats.

Enfin, la Fondation pour la mémoire de l’esclavage donne Carte Blanche à Christiane Taubira dès 11h00 sur les ondes de Guyane la 1ère, ainsi que d’Outre-mer 360 autour avec pour thématique : « Cette chaîne de résistance. De la cale au marronage ».

Et pour ceux qui préfère ne pas se déplacer : à retrouver sur les réseaux de la mairie de Saint-Laurent du Maroni, la conférence " L’abolition de l’esclavage du 27 avril 1848 dans les colonies est-elle un crime de lèse-Humanité ? " d'Imaniyé Dalila Daniel, enregistrée le 7 juin. 





Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
10 commentaires
A la une
2 commentaires
5 commentaires