France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
carnaval

Yanabelbal, le concept de la banda Janklèr chez polina

Jeudi 9 Janvier 2020 - 03h05
Yanabelbal, le concept de la banda Janklèr chez polina
Yanabelbal avec la Banda Jeankler chez Polina pour les jeudis du carnaval - BERNARD DORDONNE

Les Jeudis du carnaval initiés en 1997 par la Banda Janklèr prennent une nouvelle forment et s’installent dans un nouveau lieu. À partir de ce soir, l'orchestre pose ses instruments chez Polina avec un nouveau concept. Il promet d'emmener le public dans les étoiles. Les cours de danse sont maintenus.

Clara Nugents, la chanteuse de la Banda Janklèr, et son conjoint Flyy Lérandy, responsable de la communication, expliquent la genèse du nouveau concept Yanabelbal, qui débute ce soir chez Polina, à Matoury : « C’est la Banda Janklèr qui a lancé les Jeudis du carnaval. L’aventure a débuté en 1997 au Club 106, à Cayenne.  En 2014 il y a eu un changement de concept avec Les Jeudifférents, au Café de la Gare, pendant quatre ans. Pour le carnaval 2020, nous lançons un nouveau concept « Yanabelbal » chez Polina », explique Clara Nugent.

Les responsables du groupe ont eu envie de déployer leurs ailles et d’accueillir leur clientèle et les nouveaux fans dans d’autres conditions. « Nous nous sommes tournés vers Polina pour mettre en place notre nouveau concept. Pour la vingt-quatrième année des animations traditionnelles des Jeudis du carnaval, ce nouveau concept cherche d’abord à valoriser la musique traditionnelle et à la faire évoluer », indique Flyy Lérandy.

L’espace de Polina étant beaucoup plus vaste, les musiciens vont pouvoir accueillir les cavaliers qui viennent dans l’esprit d’un bal-concert ou l’idée d’un cabaret créole avec des tables tout autour de la piste et en dehors de la piste où les convives pourront s’installer. Il sera possible de réserver sa table. Le public pourra grignoter des douceurs proposées par un traiteur qui promouvra un savoir-faire guyanais.

Pour Flyy Lérandy, ce concept est aussi ouvert à ceux qui n’ont pas spécialement envie de danser mais qui souhaitent boire un verre entre amis et écouter la musique. Un gros effort sera porté sur le décor et les lumières. Le vaste parking sera à la disposition des clients et sera sécurisé, promettent les responsables. Pour les soirée Yanabelbal chez Polina, les organisateurs prennent le pari de mettre leur clientèle dans des conditions optimum pour passer une soirée dans les étoiles.

« Tout a été pensé pour que la musique traditionnelle soit consommée dans un cadre festif et valorisant. On n’a pas attendu que les personnes brandissent des panneaux et des pancartes d’égalité pour savoir que les hommes peuvent demander aux femmes à danser et que les femmes peuvent aussi demander aux hommes à danser. C’est le principe de convivialité et l’ADN de la Banda Janklèr. C’est le plaisir de la danse qui prime. »

L’entrée est fixée à 12 euros.  « Nous nous sommes alignés sur les tarifs des manifestations du jeudi soir. Nous ne sommes pas dans une logique de rentabilité. Nous voulons pérenniser une offre qualitative qui permet de voir et de vivre la musique traditionnelle dans son plus bel écrin », atteste Flyy Lérandy.

Les cours de danse sont maintenus en début de soirée de 21 heures à 22 heures, avec un professeur. De 22 heures à 1 heure se tiendra le bal-concert.

La Banda Janklèr compte neuf musiciens, avec la clarinette et le trombone comme instruments de prédilection. Les convives vont retrouver l’éclectisme de Clara Nugent.

Avec ce nouveau concept, les organisateurs vont instituer chaque jeudi une tranche de nostalgie pour retrouver les morceaux de la tradition passés aux oubliettes. Yanabelbal est un concept qui allie tradition et modernité, les fers de lance de la Banda Janklèr. 

Bernard DORDONNE

Clara Nugent chanteuse du groupe La Banda Jeankler - BERNARD DORDONNE
Le trombone de Jankler va faire parler la musique traditionnelle chez Polina avec Yanabelbal - BERNARD DORDONNE
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une