France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
musique

« Une manière de revenir aux sources »

Propos recueillis par A. G. Lundi 20 Janvier 2020 - 03h00
« Une manière de revenir aux sources »
Le nouveau single de Caroline Rupert Kout' talon, est téléchargeable sur les plateformes en ligne et sur le site wasrecords.com - Angelique GROS

Caroline Rupert est de retour avec un single. On y retrouve deux morceaux d’un registre traditionnel : Kout’talon, une mazurka, et Lévé, un grajé. L’artiste est en Guyane jusqu’à la fin du carnaval pour en faire la promotion.

Après le titre reggae Pa jijé en featuring avec Genobri vous revenez avec l’EP Kout’ talon dans un registre traditionnel avec une mazurka et un grajé...

J’avais envie de refaire du traditionnel mais sans y mettre de connotation carnavalesque. On avait prévu de sortir le projet avant le carnaval et on s’est dit qu’on ferait d’une pierre deux coups. Finalement, l’EP est sorti juste avant Noël et a déjà eu le temps de tourner. C’est aussi une manière de rappeler qu’on peut jouer un répertoire traditionnel toute l’année et pas seulement durant une période. Ensuite comme le titre Kout’ talon est une mazurka, bien sûr, ça se prête aussi au carnaval.

Que raconte la chanson Kout’ talon ?

Ça parle des femmes qui portent des talons hauts pour le glamour mais n’arrivent pas à marcher avec ! Et certaines d’entre elles peuvent même finir par se blesser s’ils sont trop hauts ! La chanson est divisée en deux histoires si l’on peut dire. Dans un deuxième temps, ça parle aussi du fait que, parfois, on peut être entourée de personnes néfastes ou toxiques auxquelles on aimerait bien donner un coup de talon ! C’est une chanson que j’avais écrite il y a plus d’un an. Lorsque je l’ai présentée à Guy Rémy, il a été tout de suite emballé et il y a rajouté sa touche en studio.

Qu’est-ce qui vous a poussée à sortir un titre grajé ?

C'est un cousin, Serge Rupert, qui me l’a conseillé. C’est une manière de revenir aux sources car ma mère était Sinnamarienne. Le grajé était un rythme qui était joué sur tout le bassin sinnamarien. C’est un rythme lancinant, souvent utilisé par nos gangan pour se lancer des piques. C’est assez mélancolique et ça permet de faire passer les messages en douceur. Pour ce morceau, Guy Rémy a composé la musique. Ensuite, j’ai adapté les paroles. Souvent pour écrire une musique, il m’arrive de choisir un mot. Celui qui m’est venu en entendant le morceau, c’était Lévé. C’est un message d’espoir. Les paroles disent que même si ça ne va pas, même si nous sommes bourrés de choses négatives autour de nous, on peut toujours puiser dans la famille, les amis et surtout en nous-mêmes. Tout n’est pas nécessairement noir !

Quels sont vos projets ?

J’ai plusieurs prestations prévues jusqu’à la fin du carnaval : le 22 janvier avec les Chwitteurs au Ti Lounge, le 1er février au CarnaLive sur le marché de Cayenne et le 6 février au marché de Macouria. Quant aux autres projets, tout ce que je peux dire, c’est que Kout’talon ne sera pas mon dernier single et qu’il y aura des surprises cette année !

Propos recueillis par A. G.

Kout’talon est téléchargeable sur les plateformes en ligne et sur le site wasrecords.com.