• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Victor iqui, créateur de la reine du carnaval

Man Yiyi élue reine du carnaval

Propos recueillis par A. G. Lundi 20 Janvier 2020 - 03h10
Man Yiyi élue reine du carnaval
Victor Iqui et son modèle, Tracy Dumont, remportent l'élection de la reine du carnaval. - Angelique GROS

Déjà quatre fois lauréat du concours de costume de la reine du carnaval, Victor Iqui a remporté samedi, à Cayenne, avec son modèle Tracy Dumont, celui de l’édition 2020. Sa création Man Yiyi devance Flanfanm Rouj de Tarquin Bénel et la candidate L'Unité des peuples. Man Yiyi régnera aux côtés du Vaval d’Abel Adonaï jusqu’aux derniers instants du carnaval. Le créateur Victor Iqui, qui est bijoutier, répond à nos questions.

Quel a été le processus de création du costume Man Yiyi ?

J’ai eu l’idée de ce costume par rapport à un ami qu’on surnomme Yiyi. J’ai ensuite réalisé qu’en montant vers Saint-Laurent, il y a une crique qu’on appelle Yiyi. En faisant des recherches sur cette crique, je me suis rendu compte qu’elle passe entre Iracoubo, le village amérindien, Sinnamary, où sont installés les Noir-Marron […] C’est aussi une zone où on trouve les Hmong. Je me suis donc dit « C’est parti, on met les trois ethnies sur le costume. »J’ai mis deux semaines et demie à temps plein pour faire le costume. Il y a eu le choix des tissus et ensuite beaucoup de recherches. Notamment par rapport à l’art tembé. Je suis allé poser des questions dans les villages saramaca.

Étiez-vous déjà familier de l’art tembé ?

Non, pas du tout ! C’est un art difficile. Lorsque j’ai posé mes questions, ils m’ont dit : « Non, tu ne peux pas mettre ça car ça représente telle chose, etc. » Finalement, ils m’ont donné quelques croquis. Et là, pour reproduire les formes, je vous assure qu’il faut avoir un bon coup de compas ! J’ai aussi fait des recherches sur les Hmong pendant deux semaines. J’ai été voir M. Joseph, M. Rémy. J’ai été au marché et posé des questions aux plus de personnes possibles pour vraiment faire quelque chose qui ressemble aux Hmong. Ils m’ont bien fait comprendre que Hmong et Laotiens, ce sont deux choses différentes !

Le thème de cette année, l’interculturalité, était-il difficile ?

Oui, il était difficile car quand on regarde bien, il y a un créateur qui a fait un costume qui ressemble au mien. Il fallait réussir à se démarquer. D’autant que j’avais commencé un premier costume. J’ai dû changer en cours de chemin car ça ne correspondait pas au Vaval ! […] En plus, mon premier modèle m’a lâché en cours de chemin. Heureusement, un créateur m’a présenté Tracy Dumont. Elle est un peu plus grande que mon premier modèle. On a dû rallonger les jambes et modifier un peu la taille. Je compte la tenir cette candidate, parce qu’à chaque fois que j’en trouve une, elle part en étude !

Il n’y a que trois candidates cette année. Est-ce que c’est coûteux de réaliser un costume ?

Oui et c’est beaucoup d’implication. La maison est en bordel. […] Heureusement, j’ai des petites mains avec moi. Je remercie Rupert Imosa et ma mère, qui s’occupe toujours de la partie couture.

Man Yiyi, reine du carnaval, Flanfamn Rouge, 1re dauphine et L'unité des peuples, 2e dauphine élues samedi soir, à Cayenne - Angelique GROS
Man Yiyi et son Vaval, qui se satisfait de son épouse, "Elle est ravissante, elle rayonne ! On sent bien qu'elle représente mon autre moitié et elle a l'aspect d'une rassembleuse ! Nous allons régner en partageant l'amour de Guyane, la santé de Guyane et les peuples de Guyane." - Angelique GROS

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
Guyane

… et Kourou lance son carnaval

Mercredi 15 janvier 2020

A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos