France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

« Sa ki pa kontan sa, a ki yé malad »

Jeudi 21 février 2019
« Sa ki pa kontan sa, a ki yé malad »
Au détour de la pause café, les langues se délient - Angelique GROS

Le carnaval déchaîne les passions. Il y a les pour et les contre. Au détour de la pause café, c’est la société guyanaise qui se dévoile.

Lauryann : « Pendant cette période, les gens qui n’aiment pas le carnaval ne me contactent pas. »

Lucie : « Le carnaval a une connotation diabolique. Pendant cette période c’est open bar et après on pardonne tous les péchés. Non mais sérieux ? »

Lauryann lance la lecture d’une chanson sur son téléphone : Sa ki pa kontan, sa a ki yé malad.

Lucie : « Quand j’étais petite, je n’allais pas à l’école le jour de la parade ou alors y avait une tatie qui nous gardait à l’école et on faisait des dessins. »

Surya : « Moi, je vais aux défilés de temps en temps mais je trouve dommage qu’il n’y ait plus les personnages d’avant, quand on était petits : les jé farin, les carolines... »

Julia : « Et les vieilles voitures qui faisaient un vacarme pas possible. »

Lucie : « Oui mais du coup, ma mère, qui y était vraiment opposée, va aux défilés maintenant car les costumes sont beaux. »

Lauryann : « Ma sœur, elle ne fait pas carnaval mais elle vient chaque samedi voir la robe que je vais porter ! »

Clément : « Maintenant, je trouve que c’est trop violent et étant donné que je suis évangéliste, c’est pas bien vu par la religion. »

Surya : « Moi, de toute façon, je pars en vacances. Pour les jours gras, je serai en Métropole. »

Lauryann : « Mon ex-compagnon ne voulait pas que je fasse le carnaval. Je lui ai dit que de l’épiphanie jusqu’au mercredi des Cendres, nous devrions partir en vacances et quitter la Guyane. Et c’est ce qu’on a fait pendant plusieurs années ! »

Propos recueillis par Angélique GROS

Claudio De Oliveira Silva, entrepreneur -
Jean-Richard Augustin, étudiant -
Chez Polina. -
Direction le Brésil et les Antilles

Le carnaval guyanais, on le sait, n’a pas que des afficianados. « On est quasiment complet sur tous les circuits pour les jours gras », indique Jean-Louis Antoine, gérant de Jal voyages.

Pour autant, les réservations dans les agences de voyage restent stables pour la période et les clients viennent surtout réserver des voyages pour les grandes vacances, poursuit une conseillère d’Havas. Et le carnaval guyanais a aussi ses infidèles.

« On a vendu beaucoup de places à destination des Antilles ou du Brésil pour les jours gras », explique-t-elle.

« ça me laisse indifférent »

« Je n’aime pas le carnaval, je suis déjà allé aux parades mais ça me laisse indifférent. Je vais d’ailleurs partir en vacances au Brésil pendant les jours gras et là non plus je n’irai pas  !  »

Claudio De Oliveira Silva, entrepreneur -
« Pas trop carnaval »

« Ma famille n’a jamais été trop versée dans le carnaval et je n’ai jamais assisté à une parade. On habite à Iracouco alors faire 200 kilomètres pour voir le défilé, ça fait beaucoup, surtout un dimanche. »

Jean-Richard Augustin, étudiant -

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

josy 22.02.2019
Illusions

On nous fait croire que le carnaval de Guyane est au summum de tout !du bluff !de moins en moins de touristes viennent !ou en est l'UNESCO,la déferlante des Allemands , canadiens, n'est ce pas Mme letard du tourisme, rêveuse éternelle ?

Répondre Signaler au modérateur
josy 22.02.2019
Illusions

On nous fait croire que le carnaval de Guyane est au summum de tout !du bluff !de moins en moins de touristes viennent !ou en est l'UNESCO,la déferlante des Allemands , canadiens, n'est ce pas Mme letard du tourisme, rêveuse éternelle ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Culture

La parade de Cayenne en images

photos : Samir Mathieu - Lundi 18 Février 2019

1 commentaire
A la une
Vie Locale

Le marathon de l'Espace en images

Aurélie PONSOT - Lundi 18 Mars 2019

7 commentaires
2 commentaires
2 commentaires