Touloulou, une passion non sans risques !

Touloulou, une passion non sans risques !

Danser durant des heures d'affilée, affublé de plusieurs couches de tissu collant à la peau, le tout dans une chaleur moite et étouffante, il y a de quoi parler de "sport carnavalesque". La vie d'un touloulou n'est en effet pas de tout repos. Et comme tout sportif de haut niveau, mieux vaut se préparer et surtout, se préserver pour pouvoir en profiter. 

Il était septuagénaire et s'était déhanché, comme à son habitude, lors de la soirée paré masqué samedi soir, à l'espace Galilée au Blanc-Mesnil, en région parisienne. Le touloulou, décédé samedi soir, s'était réfugié aux toilettes suite à un malaise et a été secouru par des infirmiers, mais sans succès.
De mémoire de touloulou, aucun décès n'est à déplorer en terre guyanaise. « Ça arrive qu'il y ait des personnes qui se sentent mal, des touloulou, mais des hommes aussi. C'est souvent dû à...
France-Guyane 467 mots - 23.01.2018
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres