• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Avec la disparition d'Yvan Rollus, la musique guyanaise perd son doyen

Pierre ROSSOVICH et D.D Lundi 1 Février 2021 - 11h21
Avec la disparition d'Yvan Rollus, la musique guyanaise perd son doyen
Yvan Rollus et Tina Ly (photo d'archives)

Personnage incontournable guyanais, Yvan Rollus nous a quittés à l’âge de 83 ans. Auteur, compositeur, interprète, acteur… Il était né le 17 octobre 1937 à Cayenne.

 La musique guyanaise vient de perdre un personnage incontournable. Pour bien se rendre compte de l’héritage laissé par Yvan Rollus, il faut savoir qu’il avait plus de 250 œuvres répertoriées à la S.A.C.E.M sous différents pseudonymes (Jack Pierre, Claude Assély et donc Yvan Rollus).

Il apprend le piano tout petit. L’histoire dit qu’il apprendra à jouer sur le piano d’Henri Salvador. Il débute une carrière musicale à l’âge de 16 ans, en composant ses premiers tangos et slows, à l’époque très en vogue.

En 1954, il s’installe en Allemagne où officie son oncle militaire Paul Vautor, commandant au 3e régime étranger d’infanterie. Là, il y découvre l’harmonica chromatique. Rapidement, il orchestre ses premiers bals avec l’orchestre du 1er Génie.

Yvan Rollus (Archives) -


Lorsqu’il revient plus tard à Cayenne, il noue des liens avec les musiciens de la place : Jules Linguet, Raymond Charlery et André Lafrontière.

En 1958, Yvan Rollus crée son label : E.M.Y.R pour Edition Musicale Yvan Rollus, ainsi que le Syndicat des Musiciens.

Si rare sur scène, Yvan Rollus interprétait en octobre 2015 quelques-uns de ses morceaux, avec une voix intacte. (Kathryn VULPILLAT) -

Véritable encyclopédie de la musique guyanaise

Il a composé pour énormément d’artistes guyanais dont Dany Play (« Guyane Aimée »…), Tutus (« Mangé Cayenne »…), Jean-Pol Tucky « Entre Suriname et Brésil », « On est tous des immigrés »…), Edmond Antoine-Edouard, qui donnera son nom à l’auditorium de l’Encre, Joseph « Tonton Jo » Mondésir, Viviane N’Guyen Vanky, Bruno Art, Erick Romney, Pierre Blain, Luc Vélinon, le saxophoniste Roger Ruffinel, Gertrude Seinin, Assunta Renaud-Ferrer… Il découvrit aussi la chanteuse Tina Ly, en l’invitant à l’âge de 7 ans dans son émission sur RFO.

En 2015, Denis Duvigneau lui rendait hommage en sortant un double-album de la collection Kolekt’Or, composé de 38 titres. Il témoigne pour France-Guyane : « Quand j’ai appris la nouvelle, ça m’a fait un choc. J’en ai pleuré. Je ne m’y attendais pas car il a toujours eu un moral d’enfer. »

En octobre 2015, un concert avait eu lieu en son honneur à la salle Edmond-Antoine-Édouard à Cayenne, en présence de ses amis artistes, pour lesquels il a écrit de très nombreuses chansons.

De gauche à droite : Yvan Rollus, Gertrude Seinin, Josy Masse - (photo : Minos)






Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos