• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CULTURE

Au collège Concorde, le festival Dansez Jeunesse répète ses gammes

Gaetan TRINGHAM (g.tringham@agmedias.fr) Mardi 10 Mai 2022 - 18h30
Au collège Concorde, le festival Dansez Jeunesse répète ses gammes
Certains des élèves, les artistes, les professeurs d'EPS, et la représentante de Touka Danses présents au Collège Concorde Maurice Dumesnil pour cette séquence du festival Dansez Jeunesse - GT

 Pour sa 4ème édition, le festival Dansez Jeunesse de Touka Danses fait la tournée des établissements scolaires de Guyane. Ce 10 mai, nous étions au collège Concorde où deux artistes ont interprété leur spectacle devant plusieurs classes avant de les accompagner dans un atelier enjoué. Une représentation finale aura lieu ce vendredi à l’Encre.

 Touka Danses anime son festival Dansez Jeunesse pour la 4ème fois. Du 9 au 12 mai, le Centre de développement chorégraphique national Guyane propose diverses interprétations artistiques et ateliers dans des écoles primaires, collèges et lycées guyanais. Des interventions sont notamment organisées par la structure à Cayenne, Matoury, Rémire-Montjoly, Macouria, Tonnégrande, et Saint-Laurent.
 
Cet après-midi, le collège Concorde Maurice Dumesnil de Matoury accueillait une de ces représentations. À la place de leurs cours d'EPS, des élèves de 6ème et de 3ème ont assisté aux « Âmes Vagabondes », chorégraphié et interprété par le duo Miangola Barège et Ankrys Dimanche. « Ce sont deux êtres seuls à la recherche leur liberté qui finissent par se croiser. Ils se questionnent sur la nature de leur rencontre. Ils ont comme point commun l’amour de la musique et celui de s’exprimer à travers les mouvements », décrit habilement la danseuse Miangola.

Sous l’œil attentif de la salle remplie d’élèves, la bande sonore accompagne parfaitement les mouvements des artistes. Si ces derniers ne parlent pas oralement, l’expression corporelle le dit encore mieux. Les élèves le comprennent et applaudissent vivement à la fin du spectacle. 

Pendant l'atelier au collège Concorde, les élèves ont reproduit les mouvements des intervenants - GT


Enthousiasmés par la première partie, commence alors l’atelier. Les danseurs en herbe sont invités à recopier les mouvements des artistes. Progressivement et confiants, certains d’entre eux se lancent et se positionnent au-devant de la scène. La séquence se déroule tellement bien que certains copains-copines initient des battles de danse improvisés. Ambiance égayée au rendez-vous.

Samuel élève de troisième témoigne : « j’ai aimé beaucoup de choses, notamment les battles. On a pu créer de nouvelles chorégraphies et plein de choses intéressantes. » Marie Flore et Thanéa, toutes deux également en troisième confirment « c'était trop cool, j'ai adoré. Le spectacle en particulier, c'était bien. En plus on va à l'Encre vendredi ! »

Vendredi 13 mai : le bouquet final
Après la tournée des établissements scolaires en début de semaine, la journée de vendredi se déroulera à la salle de l’Encre, à Cayenne. Pendant la matinée, de nombreuses classes de primaires vont se succéder pour retranscrire ce qu’ils ont appris au cours de l’année en cours d’éducation artistique et culturelle. Des performances professionnelles sont ensuite programmées dans la foulée. L’après-midi sera ensuite réservée aux collégiens et lycéens : là encore, cinq spectacles sont prévus.

Enfin, à partir de 20 heures, le public est convié pour deux représentations. La pièce hip-hop « Mirage », chorégraphié par Ankrys Dimanche, sera d’abord interprétée par les élèves du Conservatoire de musique, danse et théâtre de Guyane (CMDTG) 3ème cycle.

La cerise sur le gâteau sera enfin posée par Bouba Landrille de la compagnie Malka, pour son spectacle de 50 minutes « j’ai pas toujours dansé comme ça. » Selon la compagnie : le chorégraphe s'y livre comme comme il ne l'avait jamais fait. "Plus qu'un spectacle, il dessine un portrait sensible ryhtmé par une série de points d'étapes, de regards portés dans le rétroviseur, autant d'espaces où sont ravivés quelques souvenirs du petit garcon arrivé en France en 1985."

Billetterie disponible sur le site de Touka Danses.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
5 commentaires
1 commentaire
Sortir

La 1ere édition de "Roots N Kulcha" en images

Photos : dayfe_photographe_973 - Mardi 10 Mai 2022

A la une
2 commentaires