France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Quand le drapeau guyanais s'émancipe

Kerwin ALCIDE Lundi 14 avril 2014
À la Chambre de commerce, on avait installé le drapeau guyanais dès vendredi en signe de ralliement à la manifestation de samedi (KA)

Samedi, plusieurs dizaines de personnes ont assisté à la première journée drapeau organisée au Jardin botanique. Le but de cette manifestation était de rassembler les différentes composantes de la population guyanaise.

Depuis vendredi, certaines institutions comme la Chambre de commerce l'avaient mis en avant, en lieu et place du drapeau national ou européen. Le drapeau guyanais, vert et jaune avec son étoile rouge, était mis à l'honorer samedi matin à l'occasion d'une journée du drapeau. « Nous voulons montrer que nous sommes tous Guyanais et que nous avons ce drapeau qui nous unit » , explique Jean-Claude Ringuet, membre de l'organisation. C'est le comité drapeau, présidé par David Donzenac qui est à l'origine de cette manifestation dont le but était de rassembler autour de cet étendard et mais aussi faire sa promotion.
« UN SYSTÈME QUI NOUS TIRE EN ARRIÈRE »
Mais au-delà, David Donzenac a voulu insuffler un aspect politique à cette manifestation qui permettait de mettre le drapeau guyanais « face à un système qui nous tire en arrière » . Le président de ce comité, né au lendemain des blocages de 2008 contre le prix à la pompe, ne mâche pas ses mots : « Nous sommes le dernier pays sous colonisation » . Il se félicite néanmoins de la présence de plusieurs maires et des présidents de collectivité majeure. Sans oublier les délégations hmong, noir-marron et des amérindienne. « L'ensemble des peuples guyanais » , reprend Jean-Claude Ringuet qui a oeuvré pour que cette journée soit une réussite.
PRISE DE CONSCIENCE DE LA CLASSE POLITIQUE
De son côté, David Donzenac évoque une prise de conscience notamment de la classe politique. « Cela ne veut pas dire nous allons faire la révolution » , tempère-t-il, même s'il confirme que la volonté du Comité drapeau est de permettre à la Guyane « d'être libre comme le Suriname. On n'ira pas jusqu'à tuer des gens » , rassure-t-il. Le président rappelle qu'au-delà des années 70, il existait un fort sentiment guyanais et une forte mobilisation qui ont depuis disparu. Et l'unité tant évoquée ne semble pas totalement acquise. Samedi après-midi, le président de Région, Rodolphe Alexandre, sur son compte Twitter s'est démarqué des différents discours : « Oui à un drapeau guyanais, mais un drapeau choisi par l'ensemble de la population dans le cadre d'une concertation » . Pour mémoire, ce qu'on appelle aujourd'hui le drapeau guyanais a été créé à Paris par des étudiants à la fin des années soixante. Il a, par la suite, été adopté par l'Union des travailleurs guyanais dirigée alors par Turenne Radamonthe.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
55 commentaires

Vos commentaires

Tika973 30.04.2014
PAS CE DRAPEAU

Je suis pour un drapeau Guyanais , comme la corse , la bretagne , la nouvelle-calédonie , l'alsace , mais surement pas celui-là ! L'étoile rouge est pour moi une honte , et ne devrait même pas apparaître sur un drapeau régionale ou même nationale.

Le seul drapeau qui vaille à mon sens est celui des Armes de la ville de Cayenne , qui est mille fois plus beau que celui-ci !

Répondre Signaler au modérateur
rienaciré 16.04.2014

beaucoup de commentaires, ça c'est du BUZZ. le drapeau qui déchaine les passions

Répondre Signaler au modérateur
win 16.04.2014

Ce drapeau n'est qu'une pale copie du drapeau de l'état d'ACRE (BRESIL)
Tout est identique hormis l'emplacement de l'étoile que nos amis ont placé au centre !
Question créativité, on a encore du chemin à faire !!!

Répondre Signaler au modérateur
Kayani 16.04.2014

C'est vrai la terre n'appartient à personne au final. Je suis d'accord pour dire qu'il faut s'accepter les uns les autres. Je dis juste que tôt ou tard la Guyane finira par prendre son indépendance, on ne sera peut-être plus là pour le voir mais c'est inévitable! Pourquoi cela suscite autant de passions que de dire cela? Les USA ont pris leur indépendance vis à vis de l'Angleterre et c'était même pas par les autochtones mais par des anglais, le Canada, le Brésil, l'Australie, et la liste est longue... Cela s'est déroulé dans l'histoire et ça va recommencer que l'on soit rouge, jaune, vert ou noir. Ce qu'il faut éviter et là je suis tout à fait d'accord c'est de ne pas être manipulés par les discours de haine et de racisme, tant par les pro que par les anti-indépendantistes. Que la Guyane devienne un jour indépendante beaucoup d'eaux vont encore couler sous le pont,si ça peut vous rassurez mais ni vous ni moi pourrons l'en empêcher car c'est le propre de l'Homme. Je suis guyanais et si demain la Guyane devient indépendante je ne vais pas devenir plus riche ou plus heureux pour autant! Comprenez-vous ce que je veux vous dire maintenant? Soyons en paix et acceptons nos différences.

Répondre Signaler au modérateur
Visiteur. 15.04.2014

J'ai l'impression que nous sommes des amoureux se battant pour la main de la Guyane. La terre n'appartient à personne. La Guyane est capable de nous aimer tous. Sommes-nous capable de l'aimer pour ce qu'elle est, de nous accepter les uns les autres. Sommes-nous capables de partager un présent et un futur et de construire ensemble. Vous êtes mes frères.

Répondre Signaler au modérateur
fairplay 15.04.2014
les comiques sont se sortie

Qui est ce petit bonhomme de ringuet ? pour qui se prend il ? il a trop regardé sont dvd de mobutu...
La France est la chez elle et y reste au bonheur de tout le monde,un retour aux sources est peut être nécessaire pour les mécontents .
Comment les autorités peuvent laisser les incitations à la haine et la discrimination de plus en plus fréquente sans réponses.
Bien l'exemple du Suriname,2 casinos 3 hôtels un président recherché par interpole une corruption sans limite...parfait!
Un drapeau voté oui,celui la non. Pourquoi pas celui d'une grande surface ou d'une marque de bière à ce compte la...

Répondre Signaler au modérateur
Melville 16.04.2014

Vous seriez, de mon point de vue, bien inspiré de lire et de relire le post de Kayani, daté du 15 avril. Il est édifiant, Fair Play, si tant est, bien sûr, que vos préjugés sur la Guyane soient solubles dans un débat d'idées.

Répondre Signaler au modérateur
Cercle Noire 15.04.2014
AUTONOMIE???

Autonomie je crois qu'il y a une notion de non dépendance.
La majeur partie de ces personnes qui prônent cette idéologie sont TRES DEPANDANT du système qu’ils combattent. Je dirai même qu’ils sont ADDICT.
Comment voulez vous parler d’autonomie alors que vous ne le pratiquez pas. Devenez Responsable, Chef d’entreprise, Créateur de richesse, artiste, producteur… mais vivez par vous-même pour vous-même. Ressentez ce que c’est le risque d’entreprendre, les fins de mois difficiles ou le patron doit boucler son budget pour payer ses ouvriers, les migraines, les douleurs que créent les incertitudes du lendemain.
C’est vrai qu’il est plus beau et plus agréable de parler d’autonomie dans son fauteuil dans son bureau climatisé payer par les deniers du système que l’on combatte.
Moi je refuse d’être la chair à canon de certains alors qu’ils ne prennent ZERO risque. Je ne me retrouve pas dans votre comportement donc pas non plus dans votre choix de drapeau.

Répondre Signaler au modérateur
Kayani 15.04.2014
La République de la Guyane indépendante

Pour la p'tite histoire, sachez qu'en 1886, une République de la Guyane indépendante avait été fondée, et vous savez par qui? Par des aventuriers français mes amis! ;-). Alors nous les guyanais, croyez-moi, si on ne se prend pas en main, si on ne se solidarise pas à l'instar de nos pays voisins toutes communautés confondues, d'autres le feront à notre place et par ceux-là même qui critiquent les indépendantistes. La couleur de la peau importe peu, l'important c'est de construire notre pays dans un intérêt commun. Le sentiment indépendantiste est un sentiment noble et légitime, nous le pratiquons au quotidien en ayant notre propre voiture, notre propre maison, etc. mais il y a toujours un prix pour la liberté n'est-ce pas? Le tout c'est de bien choisir les hommes, car la soif du pouvoir n'a pas de couleur. Que les créoles, amérindiens, bushi-nengué et toutes les autres composantes de la Guyane cessent de se diviser et prenons exemple chez notre voisin le Surinam. Il n'y a que comme ça que nous pourrons construire notre pays. Et arrêtons de tomber dans le piège de "la division pour me régner"!

Répondre Signaler au modérateur
Ubu 15.04.2014

Tant mieux pour vous si vous pensez qu'il est noble de devenir une crotte de mouche sur la carte du monde, mais ne l'imposez pas à la majorité qui n'en veut pas. Mais surtout, assumez vos idées et démissionnez vite de votre poste de fonctionnaire de l'état colonial.
Quand à la liberté, c'est en général la grande perdante des indépendances, qui virent touts à la dictature dans les années qui suivent.

Répondre Signaler au modérateur
Sacco 15.04.2014

C'est ça votre aspiration pour le département français de Guyane, qu'il prenne exemple sur le Surinam ?
Nous parlons bien de ce pays où la corruption est reine.de ce pays qui mendie en permanence des aides dans le monde entier à commencer par l'Europe,de ce pays qui ne survit que par quelques casinos et quelques hôtels tandis que chaque mois,tout une partie de sa population franchit le Maroni pour venir chercher à St Laurent son argent braguette ou toucher les étrennes de tonton RéMI et accessoirement se faire soigner gratis aux frais des contribuables français,c'est bien ça votre exemple?
Et ben, si c'est des gens comme vous qui d'aventure étaient chargés de gérer la Guyane, je ne vous donne pas 6 mois de survie cher monsieur! Au moins, par rapport à la Guyane, le Surinam cultive un peu ses terres avec la canne à sucre, le riz, les produits maraîchers ou encore l'élevage. Tandis qu'ici, alors qu'il y a moins de 40 ans, tout poussait, les gens ont tout abandonné pour devenir fonctionnaires. C'est pathétique !

Répondre Signaler au modérateur
Melville 16.04.2014

Dans votre inventaire à la Prévert, Sacco,vous oubliez une donnée essentielle : quel sera l'état de la France dans deux ou trois ans. S'il faut en croire les centres d'études spécialisés en prospective, le déclin de la Frane va se poursuivre, jusqu'à atteindre des proportions des plus inquiétantes. On prévoit, par exemple, que dans le classement des pays les plus forts économiquement, la France passe de la 5ème à la 11ème place, remplacée par....le Brésil. A votre place, Sacco, je mettrais toute mon énergie à combattre cette funeste perspective. Pour ce qui la concerne, dans l'hypothèse où elle aurait opté pour la voie de l'émancipation comme elle semble vouloir en prendre le chemin, la Guyane aurait cessé d'être une chance pour la France et pour l'Europe pour devenir une chance pour elle-même. Ce que vous trouvez à en redire, Sacco, n'a que peu d'intérêt. On ne transige pas avec le sens de l'honneur. Il vaut mieux être pauvre et fier que riche et humilié.

Répondre Signaler au modérateur
Sacco 16.04.2014

1)
Mon modeste avis n'a effectivement que peu d'intérêt par rapport au votre qui a lui semble t-il valeur de vérité bien qu'à l'évidence il ne soit que peu sinon aucunement partagé par les autres intervenants de ce fil...Et bien soit,si celà peut vous faire plaisir !
Ceci étant et ne vous en déplaise,c'est pourtant bien à la France que vous devez votre éducation, votre santé et quelque part vos biens, ne crachez donc pas dans la soupe !
Mais bon, c'est chose habituelle de constater que lorsque le bateau coule, les rats quittent le navire n'est-ce pas ?
Bien sur que le déclin de la France va se poursuivre tant que des jeanfoutres seront élus à sa tête et tant qu'une incroyable nuée de profiteurs vivront à ses crochets !!!
Heureusement, les français qui ne sont pas tous des abrutis comme vous semblez le suggérer sont en train, petit à petit, de se rendre compte de la chose. Tous n'ont pas encore mesurer l'ampleur du désastre qui nous pend au nez mais ça viendra, soyez en certain,d'une manière ou d'une autre ça viendra, les dernières municipales en attestent et les prochaines européennes risquent d'être joyeuses et pas qu'en France !!!

Répondre Signaler au modérateur
Sacco 16.04.2014

3)
Quant au Brésil, ce pays prospère, autre paradis terrestre si exemplaire à tous point de vue, en passe de dépasser la France ce qui entre-nous n'est vraiment pas dommage lorsqu'on sait que sa superficie est 17 fois supérieure à celle de mon pays - Je dis mon pays car il semble que vous ne vous considérez comme français - et sa population près de 4 fois supérieure !
Oui parlons en du Brésil dont tout une considérable frange de la population vit de la corruption, du meurtre, du trafic de stupéfiant et j'en passe.
Ce pays où l'on détruit à jamais des forêts vastes comme la France, où les amérindiens crèvent comme des chiens dans la plus totale indifférence, où la faune fait l'objet des pires trafic et dont accessoirement toute une frange de la population est en train de coloniser la Guyane quand elle ne pille pas ses richesses aurifères tout en empoisonnant allègrement les amérindiens via le mercure ou le cyanure qu'ils utilisent pour ce faire!
Ce sont ça vos exemples de sociétés cher monsieur? Bravo!
Bonne journée !

Répondre Signaler au modérateur
Sacco 16.04.2014

2)
"On ne transige pas avec l'honneur. Il vaut mieux être pauvre et fier que riche et humilié"
Bien nobles paroles que celles-ci mais qui ne sont que fumeuses théories si on observe un temps soi peu le comportement de ceux qui ont accédés au nirvana de l'indépendance depuis parfois plus de 4 décennies,il y a vraiment de quoi se marrer !
Prenons le Surinam,pays ou seuls quelques privilégiés corrompus vivent comme des princes arabes. Et bien heureusement que l'Europe le sponsorise encore ce pays car sinon,il y a longtemps que le bain de sang des années 80 aurait repris de plus bel!
Et que font nombre de Ché Guévara surinamais plutôt que de se relever les manches ?
Ils traversent par centaines chaque année le Maroni pour accoucher en France et ainsi pouvoir rester chez nous et vivre loin de leur "paradis" pauvre mais très fier et très libre!
D'autres franchissent chaque mois le fleuve pour toucher leur argent braguette et se faire soigner à nos frais ceci sans oublier bien sûr le saco-saint "tonton RéMI dont nombre guyanais sont également friand!
Cher Monsieur, il faut se rendre à l'évidence car force est de constater que vos frères surinamais ne partagent clairement pas votre avis préfèrant semble t-il, être riches et bien soignés -surtout si ça ne leur coûte rien- que fiers mais pauvres et malades !
Il en va de même pour les guyaniens et les haïtiens....
Depuis quelques temps des colombiens, péruviens et même des guinéens arrivent aussi en grands nombre...

Répondre Signaler au modérateur
Melville 17.04.2014

Vous avez parfaitement le droit, Sacco, de considérer que le Guyanais n'est pas apte à l'émancipation et qu'il ne peut se réaliser que dans l'assistanat, le désoeuvrement et l'oisiveté. Il est vrai que la littérature coloniale française regorge de clichés de ce calibre. Il n'est pas moins important que vous sachiez que les Guyanais ont une digne idée d'eux-mêmes et surtout une ambition pour leur pays. Un écrivain guyanais disait : "La Guyane a vocation à exister par elle-même et surtout à briller par elle-même". Oui, Sacco, vous avez bien lu : "à briller par elle-même". Notez, pour conclure, que je ne vous demande pas de partager notre coup de coeur.

Répondre Signaler au modérateur