France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Neuf semaines pour devenir gendarme

Matthieu DELMAS Mardi 02 septembre 2014
1. Après la cérémonie de remise de diplômes, un défilé était organisé avec les gendarmes. (Henri GRIFFIT & DR)

A l'issue de neuf semaines de stage, vingt jeunes âgés de 17 à 23 ans se sont vus remettre le diplôme de gendarme auxiliaire volontaire. La formation leur a permis de découvrir les réalités et les contraintes du métier de gendarme, qu'ils envisagent, pour la plupart, d'exercer. Les jeunes ont prêté serment devant le procureur de la République. Pour avoir « joué le jeu » , ils sont passés en neuf semaines du statut d'élève à celui de force de l'ordre.

2. Avec la Marseillaise en fond, les jeunes se voient remettre leur diplôme par le général de gendarmerie, Lambert Lucas. (Henri GRIFFIT & DR)
3. Les stagiaires ont reçu une initiation au combat. (Henri GRIFFIT & DR)
4. L'apprentissage de la navigation en forêt, indispensable pour les gendarmes guyanais. (Henri GRIFFIT & DR)
5. Objectif du stage en forêt : l'apprentissage de la cohésion. Les difficultés rencontrées lors du passage dans les criques et dans la mangrove soudent l'équipe. (Henri GRIFFIT & DR)
ILS ONT DIT
ERIC FRANÇOIS 20 ans, de Macouria, major de promotion : Je veux devenir gendarme depuis tout petit
J'ai envie de devenir gendarme depuis tout petit. La formation s'est bien passée. Il y a des contrôles continus, ainsi que des mises en situation. Je compte être affecté à Matoury et y rester quelques années avant de passer le concours de sous-officier.
KATHLEEN SIMON 22 ans, de Matoury : Un métier dynamique
C'est un métier dynamique. Je suis très active donc je pense que ça me correspond. Ce qui me plaît, c'est la diversité des missions. Je veux devenir sous-officier et aller travailler en métropole.
ELODIE NICOLET 18 ans, de Cayenne : Motivée par l'aspect militaire
J'ai été motivée par l'aspect militaire. J'aime beaucoup les activités physiques. Le stage en forêt m'a vraiment marquée car la solidarité se met en place dans le groupe. Le but est d'apprendre la cohésion. J'ai le bac donc je vais devoir faire ma formation en France, et ensuite je pense exercer en métropole.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Badaw 03.09.2014

FELICITATIONS

Répondre Signaler au modérateur
RODY95 02.09.2014
bravo

bravo dommage que ces jeunes Guyanais ne restent pas au pays ( bon je suis moi même hors Guyane ) mais il faudrait se poser un jour la question pourquoi tant d exode

Répondre Signaler au modérateur
skol973 02.09.2014

Je félicite tous ses jeunes, au moins ce sera des chômeurs en moins pour le pays. Je les conseille d'aller vers leurs amis afin de les faire comprendre, qu'il y a des possibilités de s'en sortir dans ce pays.

Répondre Signaler au modérateur
Lulu97 02.09.2014

Félicitation à ma Belle Soeur Chérie et bonne continuation à vous tous.

Répondre Signaler au modérateur