En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Suriname : arrestations violentes lors des manifestations

R.V-H Jeudi 20 Avril 2017 - 14h14
Suriname : arrestations violentes lors des manifestations

La capitale du Suriname, Paramaribo a connu de vives tensions mardi et mercredi. À l’origine, une manifestation spontanée qui s’est soldée par l’arrestation de 3 syndicalistes. Des arrestations particulièrement violentes qui ont provoqué la colère des manifestants.

Inspirées par le mouvement guyanais, d’importantes manifestations se sont récemment déroulées au Suriname. Des milliers de personnes sont descendus dans les rues avant le week-end de Pâques. Elles devaient reprendre mardi mais le président Bouterse a invité les syndicats à la table des négociations. Quelques syndicats ont néanmoins refusé l’invitation et ont rejoint les manifestants. La police surinamaise a alors procédé à l’arrestation de Wilgo Valies, Boerleider et Curtis Hofwijks, 3 des leaders syndicaux du pays. Les arrestations, qui ont été filmées, ont vite circulé sur les réseaux sociaux, provoquant la colère quasi unanime des Surinamais. Les syndicalistes ont été libérés le jour même.
Mercredi, les manifestations ont repris. Boerleider s’est exprimé sur son arrestation : « Je n’en veux pas aux policiers qui exercent leur métier. Policiers : faites votre travail, mais ne suivez pas les ordres sans réfléchir. Nous connaissons vos salaires, et la pauvreté que nous ressentons, vous la ressentez aussi. Nous nous battons donc aussi pour vous ». Le syndicaliste a révélé avoir reçu des coups de policiers.

Les syndicats ont dénoncé le fait que certains policiers portaient des cagoules ornées de têtes de mort. -

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Citroni 21.04.2017

en tant que policiers,eux memes ils ne disent pas ,que c est pas,normal,de porter ce genre de cagoules;cela demontre,quelles,inspirations,ils veulent vehiculer,dans la population;le comportement,du president de ce pays,est inquietant;

Répondre Signaler au modérateur