En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Vous avez la parole

Vivre ensemble

Lundi 19 septembre 2016
Voici une histoire qui résume bien la complexité de notre époque...
Sans porter de jugement aucun, je pose quelques questions. Il est bien évident que les dommages subis par la famille sont dramatiques, un enfant gazé, des morsures par des chiens... L'intervention aurait sans doute pu être mieux maîtrisée et nous sommes en droit de l'exiger... En revanche si M. Magloire s'était soumis au premier contrôle ou au premier rendez-vous, n'aurait-il pas éviter cette interpellation ? Ainsi que les dommages subis à sa famille ? Et la nuit de violence qui en a suivi ? Il est clair que nos forces de l'ordre doivent être irréprochables. Je pense à l'affaire dramatique d'Adama Traoré en France où la vérité n'a pas encore été faite et où il semblerait que la police ait commis une véritable bavure... Mais ne devons-nous tous pas être irréprochables ? Comment demander à notre jeunesse d'être respectueuse lorsque nous-même contestons la moindre interpellation des forces de l'ordre ? Lorsque nous-même faisons preuve de violence au lieu d'être adulte et responsable ? Nos enfants sont le reflet de notre image...
Tout cela aurait pu être évité avec un peu de bon sens... Et même si on fait une bêtise, on l'assume en tant qu'homme... On ne fuit pas. Il faut penser à vivre ensemble en Guyane au lieu de se déchirer sans cesse.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Cercle Noire 20.09.2016

Je vous rejoins et vous remercie pour ces belles paroles.

Comment faire respecter nos forces de l'Ordre si nous ne les respectons pas nous même?
Si nous faisons acte d’incivilité.
Si nous nous croyons au dessus des lois.

Nos jeunes marchent sur nos pas et se sentent fort pour braver les forces de l'ordre et tout saccager.

Après nous disons et crions haut et fort "TROP VIOLENCE".

Prenons une peu de recul et faisons notre mea-culpa sur cette affaire.

Le pauvre pharmacien qui n'a rien à voir avec tout cela : son outil de travail saccagé.

Des blessés de part et d'autre....Qui a gagné?

Certainement pas vous M MAGLOIRE et encore moins les gendarmes.

Mais la VIOLENCE OUI .

Oui elle a gagné et ELLE ressort encore plus forte qu'avant.

Car désormais une blessure est ouverte entre la population et ses gendarmes. Devra cicatriser afin que le VIVRE ENSEMBLE REPRENNE LE DESSUS.

Car vous avez besoin, nous avons besoin de nos gendarmes....

Répondre Signaler au modérateur