En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Vous avez la parole

Pour une croissance harmonieuse et prospère du pays

Samedi 14 janvier 2017
Chers citoyens, amis(es), administrés (es), parents de Sinnamary et habitants du bassin des Savanes. Les nouvelles années sont toujours des occasions, des espaces privilégiés aux souhaits dédiés à nos résolutions.
Ainsi, nous formulons dès aujourd'hui l'espoir que nos choix, nos décisions et que nos prédictions de bonne santé permettent le voeux d'aboutissement de tous nos élans. Pour cette année 2017, qui laisse place à la précédente où le mouvement citoyen de Sinnamary a appelé, a montré, puis a actionné une démarche de démocratie participative en prenant part au débat public et économique de notre cité ; notre objectif est de permettre, d'aider les décideurs politiques et économiques locaux à mettre en place les infrastructures nécessaires au développement harmonieux de notre commune.
C'est-à-dire qu'au delà de la commune de Sinnamary, le mouvement citoyen accompagne entre autres le président de la Collectivité territoriale de Guyane, Monsieur Rodolphe Alexandre, pour la mobilisation souhaitée autour du Pacte d'avenir, en portant la grande pétition que nous ferons signer pas seulement chez nous, mais aussi avec nos amis des savanes sur les communes d'Iracoubo, de Kourou et de Saint-Elie.
Car, la restauration du pont de Madame de Maintenon n'est pas uniquement une réponse au réveil de notre commune, mais sert aussi à la cohésion, à la mutualisation des voies et moyens économiques et touristiques du bassin des Savanes comme doit l'être le Pacte d'avenir pour une croissance harmonieuse et prospère du pays.
Clovis Panela, Marie-Paule Horth et Madeleine Balssa

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire