En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Vous avez la parole

Où en est-on ? Que fait-on ?

Lundi 07 août 2017
Début août 2017 : podium vacances, bal par-ci par-là... oh rien de bien méchant, j'en conçois, il faut prendre du bon temps, s'amuser et puis c'est le temps des vacances! Après, bientôt, demain, la suite de cette marche magnifique du 28 mars 2017, que devient la rentrée scolaire ? Nombre d'enfants non scolarisés en primaire faute de place, manque de structures, d'enseignants. Nombre de jeunes collégiens, de lycéens qui seront dans la nature... à faire quoi, comment et le résultat... où est le bilan ?
On nous parle d'insécurité, oui elle existe bien à tout niveau ; santé, éducation, routière etc. Pas de construction récente au niveau des collèges, des lycées, des primaires. Pas de désenclavement routier et encore moins dans les communes de l'ouest et de l'intérieur. Il faudra des années avant que tous ces projets soient réalisables...
Tout le monde s'accorde à dire que nous avons du retard, je ne parlerai pas d'années, elles sont incalculables... Le Projet Guyane que représente t-il ? Études ? Concertation ? Réalisation ? Financement ?
On évacue, on va casser des constructions illégales qui de toute façon se referont ailleurs sur le territoire car on ne peut pas reloger. On veut nous faire croire que faire un camp avec tous ces réfugiés comme à Calais sera une réussite. Là, je pense que c'est une plaisanterie. 1 400 illégaux sur une parcelle et les autres parcelles occupées illégalement, sont elles aussi comptabilisées ? Quelle sera la grandeur de ce « camp » , où sera-t-il installé, combien de naissances envisageables ? Et après... ? Une tentative de fermeture du bureau d'asile à la préfecture : quelles conséquences, est-ce bien réfléchi ? Et après... ? On parle de frontières, que fait-on ? Comment limiter les entrées, a-t-on les moyens ? La montagne d'Or, on est pour ou contre, sachant que depuis des années notre or nous échappe. Nous avons un sous-sol riche, doit-on l'exploiter, veut-on développer ? Encore des questions que l'on se pose. Niveau touristique, que fait-on au niveau des infrastructures, des billets d'avion, des hébergements (dont certains sont à revoir). Bateau de croisière dont on parle de temps en temps. Plages non aménagées, plages dégradées par de nombreux déchets... Alors oui, où en est-on ? Que fait-on ?
Positivement, nous avons un beau territoire, riche par sa diversité de population, sa culture, riche par sa faune et sa flore, riche par son histoire. Là où le bât blesse, nous avons du mal à avancer, du mal à créer, à réaliser, à nous entendre, à nous investir dans ce beau projet. Les cerveaux doivent fonctionner, les manches doivent de retrousser, le travail doit se réaliser. Rien ne se fera sans les uns et les autres, rien ne se fera par des querelles. Et rien ne se fera si certains ego ne se mettent pas de côté...
Il existe plusieurs papillons en Guyane. Deux d'entre eux me viennent à l'esprit : le papillon cendre et le morpho. Lequel choisir ? Pour moi, ce sera le papillon morho, qui est la beauté, le positif et quel bonheur de le voir!
Le Morpho

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire