En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Vous avez la parole

« Notre ville capitale souffre d'au moins cinquante ans de retard »

Vendredi 15 septembre 2017
Réaction au courrier paru dans notre édition de mercredi, intitulé « Devons-nous espérer » ?
Messieurs Christophe et Richard,
J'espère que vous êtes bien rentrés au pays et que vous vous êtes investis dans des actions de qualité pour le bien de cette terre d'Amazonie et des personnes qui y vivent... parce que c'est ce que nous tentons de faire chaque jour dans chacune des prérogatives de la commune. Juste pour rappel, il s'agit de la gestion des murs, de la restauration et du personnel des écoles, de la construction et de l'entretien d'équipements sportifs, de l'entretien des axes de circulation et de leurs abords, de la protection des personnes et des biens, de la salubrité publique, du maintien de la cohésion sociale, la rencontre des membres du gouvernement ou leurs conseillers afin de trouver les moyens financiers ou logistiques pour améliorer le cadre de vie des Cayennais, et ainsi toutes les autres missions qui nous incombent...
Aussi, par ordre de priorité, je vous demande de nous encourager à investir les deniers publics, les impôts des contribuables, dans des actions d'envergure, plutôt qu'uniquement dans l'esthétisme de l'hôtel de ville, qui sera de toute façon réhabilité de belle manière. Donc, encouragez-nous, vous disais-je, à investir encore dans des projets comme la Zac Hibiscus, le groupe scolaire de Mirza, l'aménagement et la restructuration des cités Mirza, Rénovation et Uranus par exemple, l'édification du centre sportif Serge-Marigard, la fibre optique et la pose de caméras en périphérie du centre-ville, etc.
Cayenne, notre ville capitale souffre d'au moins cinquante ans de retard. Aussi, acceptez, Messieurs, qui que vous soyez réellement, de reconnaître que notre équipe municipale s'active à réduire ce retard malgré la forte récession économique qui contrarie quelque peu nos ambitions pour la Guyane. Mais, vous connaissez ma force de caractère et ma détermination à mener à bien les affaires de la cité ainsi que l'amour que je porte à ma ville, à mon pays, donc rassurez-vous, vous ne serez pas déçus, si vous demeurez objectifs...
Cordialement,
Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3