En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Vous avez la parole

Lettre ouverte à Madame, Monsieur le directeur de la Poste.

Mardi 06 février 2018
Je choisis cette voie pour communiquer avec vous afin que l'information vous parvienne dans un délai « raisonnable » .
En lisant la suite, vous comprendrez pourquoi « raisonnable » .
Le 31 janvier 2018, je reçois (parmi d'autres courriers) un avis de passage pour un colis. Sur cet avis, il est écrit « Votre facteur s'est présenté à votre domicile le 17/01/18...... » mais j'étais absente. Me référant à la date mentionnée, il ne me restait plus qu'un jour pour le récupérer (délai de garde 15 jours) ; ce que je réussis à faire. Le 2 février 2018, je reçois ma convocation à un concours que devais passer le 17 janvier 2018. La lettre a été postée le 21 décembre 2017 de Cayenne. Là aussi j'ai pu rattraper les choses. Toujours le 2 février 2018, ma fille reçoit sa convocation de l'armée pour sa Journée défense et citoyenneté qui s'est déroulée le 22 janvier 2018. Courrier posté le 19 décembre 2017 de Cayenne. Elle n'a pas pu s'y rendre.
Je vous fais grâce des factures arrivées après leur date limite de paiement. Je ne ferais pas de commentaires faisant appel juste à votre bon sens pour comprendre ma démarche. Pour information, j'habite à Cayenne, une rue sépare ma cité de la Poste de Baduel, ma boîte aux lettres est aux normes et y figurent mon nom et mon adresse. Elle est accessible tous les jours et à toute heure.
L'adressage dans ma cité répond à vos exigences.
Michelle Couëta

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire