En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Vous avez la parole

Crise sociale en Guyane

Samedi 15 avril 2017
« Suite aux attentats qui ont ensanglanté notre pays, l'état d'urgence, régime d'exception permettant de restreindre temporairement certaines libertés publiques, est actuellement applicable sur l'ensemble du territoire de la République, y compris en Guyane! » Cette mesure, effective depuis plus d'un an, a été plusieurs fois reconduite et doit s'appliquer au moins jusqu'au 16 juillet. Si j'en crois ce qui se passe actuellement dans notre département, j'en déduis que l'État, sans doute faute de moyens matériels et humains, a décidé de déléguer localement la déclinaison de l'État d'Urgence aux 500 Frères aux Toucans et autres Iguanes de l'Ouest. Il semblerait en effet que ce soit à ces collectifs qu'appartiendrait depuis plusieurs semaines le soin de définir et mettre en ?oeuvre sur l'ensemble dans notre région les restrictions applicables à certaines libertés fondamentales telle que celle d'aller et venir ou celle de travailler. Un petit problème quand même : tout ceci est-il bien régulier d'un point de vue constitutionnel ? Je pose la question...
PY, Kourou

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire