En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
Vous avez la parole

Cazeneuve, tient-il bien le bébé ?

Jeudi 13 octobre 2016
Le ministre Cazeneuve est venu dans l'Ouest, le pôle enfance jeunesse de Mana a été une nouvelle fois inauguré puis petit tour à Saint-Laurent-du-Maroni semble-t-il, très attendu. Rappelons-nous ceci, en mai dernier le maire de Awala-Yalimapo qui n'est pas connu comme un candidat permanent à la scène médiatique avait interpellé le président de la République sur l'état de la Guyane. Il évoquait dans sa lettre les « souffrances des populations du fleuve [...], l'État qui n'exerce pas ses compétences régaliennes en matière de sécurité et de maintien de l'ordre [...], la Guyane, territoire franco-européen [...], où la république a reculé [...], les retards structurels colossaux [...], le pacte d'avenir annoncé en 2013 qui tarde à se concrétiser [...]. Si je me souviens bien, il avait reçu une réponse tellement laconique que France-Guyane s'était amusé, non sans ironie, à écrire : « s'agissant des violences [...] il (Hollande) a refilé le bébé au ministre de l'Intérieur » .
Voyant la pauvreté de la réponse de Hollande, Jean-Paul Fereira avait déclaré : « Les grandes déclarations laudatives relatives à la richesse humaine, culturelle et économique d'un territoire exceptionnel ne suffisent pas à résoudre les problèmes liés au quotidien des Guyanais » (parce que c'est ce que font tous les visiteurs officiels et candidats nationaux à chaque passage en Guyane). Bref, le ministre est passé chez nous mais n'a pas jugé utile de débattre du fond. Il a simplement allégé sa valise des annonces acheteuses de paix sociale. Pour vérifier tout ça, suivez la visite de la secrétaire d'État à la Biodiversité arrivée le 7 octobre puis rendez-vous pour un état des lieux dans deux ans sur les questions liées à la sécurité.
Coqwin

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire