En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
MUSIQUE

Une Sainte-Cécile au parfum d'Atipa

Pierre-Yves CARLIER Mercredi 22 novembre 2017
Une Sainte-Cécile au parfum d'Atipa
Patricio Malcom Valdès interprète ce soir au piano, à l'Encre, des morceaux composés au temps d'Atipa (photo d'archives)

Patricio Malcom Valdès interprète au piano, ce soir à l'Encre à Cayenne, des morceaux contemporains du roman d'Alfred Parépou.

Samuel Lubin, Maximilien Saba, Edgar Baginski, Hilarion de Croze. Tous ces compositeurs ont été des contemporains d'Atipa, le héros du roman du même nom. Dans le cadre de l'année Atipa et à l'occasion de la Sainte-Cécile - la fête des musiciens -, un concert est donné ce soir à l'Encre à Cayenne.
Les morceaux seront joués par Patricio Malcom Valdès, professeur de piano au conservatoire, que le grand public a pu écouter lors du festival Piano Pianos. Régine Alexandre et Kirsten Sarge présenteront les morceaux avant chaque interprétation.
« On connaît Samuel Lubin en tant que chansionnier, rappelle Régine Alexandre. On sait moins qu'il a été compositeur de morceaux de piano. On pourra donc entendre quelques-uns de ses morceaux. » Parmi les autres compositeurs, le public découvrira les oeuvres d'Edgar Baginski, qui n'est autre que le père de Samuel Lubin. Hilarion de Croze, un compositeur originaire de l'Hexagone et ayant vécu en Guyane, a écrit une marche sur la République de Counani.
Voyage musical au temps d'Atipa, ce soir à 19 heures, à l'Encre, à Cayenne.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire