France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CINÉMA

The Ride, un road movie avec les Sioux

Angélique GROS Jeudi 07 juin 2018
The Ride, un road movie avec les Sioux
The Ride est le premier documentaire cinématographique de Stéphanie Gillard qui en a réalisé trois pour la télévision : Une Histoire de ballon, Les Petits Princes des sables et Lames ultramarines (photo Rouge Distribution)

Ce soir au camp de la Transportation, le cinéma le Toucan de Saint-Laurent du Maroni emmène son public dans une chevauchée extraordinaire avec les Sioux. Chaque année, cette communauté amérindienne commémore le massacre en 1890 par l'armée américaine de plus de 300 des siens en parcourant 450 kilomètres dans les plaines du Dakota du Sud aux États-Unis en plein hiver. La documentariste Stéphanie Gillard les a suivis et livre The Ride.

Dans The Ride, il est question des Amérindiens mais pas d'alcool ou de suicide, plutôt d'une communauté qui tente de reconstruire une identité perdue et qui confronte un pays à sa propre histoire.
La documentariste Stéphanie Gillard a suivi pendant quinze jours la chevauchée annuelle que réalisent les Sioux du Dakota du Sud pour commémorer le massacre de Wounded Knee. En 1890, plus de 300 Amérindiens, en majorité femmes et enfants, sont abattus à Wounded Knee par l'armée américaine. Pour préserver leur vie, les autres prennent la fuite et entament un périple de 450 kilomètres à travers les plaines. Afin de ne jamais oublier cette histoire, chaque année, des cavaliers sioux partent sur les terres qui ne leur appartiennent plus pour que les aînés transmettent aux plus jeunes leur culture, ou ce qu'il en reste. Ce voyage dans le temps est aussi un parcours spirituel qui emmène les Lakotas sur le chemin des ancêtres et de leurs esprits.
Tourné en 2011, The Ride, sorti dans l'Hexagone en février, a failli ne jamais sortir sur les écrans, faute de diffuseur interessé.
The Ride à 20 heures au théâtre Kokolampoe, case n°8 du camp de la Transportation à Saint-Laurent du Maroni.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire